Sekhoutoureya : Des combines pour la succession d’Alpha Condé

Nombreux sont des collaborateurs directs du président de la république notamment ses conseillers qui ont scellé des “pactes” avec des ministres et autres personnalités de la mouvance présidentielle pour décider de l’après Alpha sans Alpha. Parmi eux, Mohalim Touré, Moustapha Kaba alias “Kaba Kènendé”, Oyé Guilavogui….

Tout serait parti d’un stratagème dont à l’origine le fameux Mohalim Touré, conseiller à la présidence. Ce dernier, pour atteindre l’objectif visé par son clan, celui de faire succéder Kassory Fofana à Alpha Condé à Sekhoutoureya en 2020, aurait d’abord facilité le remariage de sa mère avec Kaba Kènèndé qui du coup est devenu à la fois son père et grand soutien politique. Tout cela pour avoir une influence sur les décisions du chef de l’État.

Le clan envisagerait deux scénarios :

1.  Obtenir la démission de Dr Ibrahima Kassory Fofana à la primature pour le faire remplacer par Fodé Bangoura, président du PUP;

2.  Et tout mettre en œuvre pour propulser leur “homme ” qui n’est autre que l’actuel premier ministre comme futur président de la république en remplacement du Professeur-Président.

La mise en œuvre de ce scénario “savamment” monté pour la succession d’Alpha Condé par Kassory avait débuté depuis près d’un an à Kindia, lorsque Mohalim Touré, Cheick Taliby Sylla, Oyé Guilavogui et d’autres grosses têtes de la mouvance avaient rencontré Elhadj Mamoudou Camara, imam Ratib de Kindia en compagnie de certaines notabilités de la Basse Guinée pour demander leur soutien en faveur du président en 2020 au nom du président Alpha Condé.

Le hic, selon nos informations, est que ces combines se passeraient en dehors même du bureau politique national du RPG Arc en ciel et de l’ensemble des responsables de la mouvance présidentielle.

En poursuivant notre investigation, on s’est rendu compte que Mohalim Touré et compagnie ne conjuguent plus le même verbe que Cheick Taliby Sylla qui aurait quitté le “navire”.

Pire, nous avons découvert que le clan ne roule que pour son intérêt: celui de mettre uniquement son homme au pouvoir en remplacement d’Alpha Condé à la tête de l’État.

A la question de connaitre le pourquoi de la présence de Moustapha dans ce clan, un proche du président Alpha Condé répond : « Pour moi qui le connaît, ça ne m’étonne guère. Kaba Kènèndé avait quitté le président Général Lansana Lansana Conté pour Sidya Touré malgré tout ce que Conté avait fait pour lui. Donc Kaba peut en faire autant pourquoi pas au président Alpha Condé pour sauvegarder ses intérêts et ceux de son entourage », fin de citation.

Nos tentatives de joindre Mohalim Touré pour recouper ces informations sont pour l’heure restées vaines.

LINCOLN, 624901737

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :