Sécurité routière : Les transporteurs d’hydrocarbures à l’école des règles de bonnes conduites ! 

L’Union nationale des transporteurs d’hydrocarbures de Guinée a initiée ce vendredi 17 mai 2019, une session de sensibilisation sur les règles de sécurité à observer en ce mois saint de Ramadan. L’objectif est d’amener les conducteurs de citernes  à éviter les accidents de la circulation  généralement récurrents pendant le mois saint.

Au cours de cette rencontre, le président de l’union nationale des transporteurs d’hydrocarbures est revenu de long en large sur les risques et dangers liés à la fatigue, principale cause des accidents de la circulation pendant le mois de ramadan.

« Les règles de conduites à respecter pendant ce mois de ramadan, c’est tout d’abord de se reposer ;  deuxièmement, faire toutes ses obligations, en trois,  faire en sorte que tu te rassure (s’adressant au chauffeur)  que le véhicule est en bon état ;  respecter les règles de conduite, conduite pour soi-même et conduite pour les autres usagers de la route. En tenant compte du fait qu’il y’a des jeunes  qui ont des motos, qui parfois ne connaissent pas forcement le code de route. Et respecter les règles de conduites pour éviter les accidents qui peuvent nous entrainer devant des cas de perte en vies humaines.

Notre objectif, c’est de sensibiliser pour que les gens ne passent pas toutes la nuit à prier et le matin croire qu’ils sont obligés de reprendre le véhicule alors qu’ils ont une dette de sommeil qu’ils n’ont pas remboursé. Ils vont se fatiguer en cours de route, ils vont somnoler et un accident ça peut arriver en fraction de seconde.

C’est pour éviter tout ça que nous leur rappelons tous ces conseils pour qu’il n’y ait pas d’accident de la circulation », a fait comprendre Nana Kourouma.

A la question de connaitre les mauvaises réponses de la fatigue dans la conduite,le président de l’Union Nationale des Transporteurs d’Hydrocarbures répond : « Les mauvaise réponses à la fatigue, c’est de dire je suis fatigué, j’ai sommeil, mais je vais aller prendre un café fort. Tu crois que quand tu prends un café fort ça te réveille ?  Non ça ne te réveille pas. Tu crois qu’il faut augmenter le volume de la radio en mettant de la musique ou il faut faire descendre les vitres ? Il faut faire ceci, il faut faire cela ? Rien de tout ça ne règle le problème. La seule solution c’est celle de se reposer quand on est fatigué » conclut-il.

Plus loin, le principal orateur du jour souligne :   « Les conducteurs de citernes doivent changer de comportement une fois au volant de ces véhicules de poids lourds. Et d’éviter de remettre son sort à Dieu pour justifier les mauvaises conduites, sources d’accidents de circulation ».

Au sortir de la rencontre, les participants n’ont pas manqué d’afficher leur satisfaction  en promettant  de restituer toutes les notions reçues auprès des autres chauffeurs pour une large compréhension, afin d’éviter les accidents de circulation durant le mois de ramadan.

C’est le cas de Sékou Traoré qui,  satisfait de l’initiative, exhorte ses amis chauffeurs à respecter les consignes édictées par les responsables pour sauvegarder des vies : « Nous avons retenu beaucoup de chose au cours de cette formation dont les dispositions pratiques à prendre face à la fatigue, principale source d’accident pendant le mois de ramadan. Ainsi les conseils que j’ai à donner à tous les  chauffeurs d’hydrocarbures et autres usagers de la route, c’est de limiter les vitesses et se reposer quand on est fatigué en ce mois de ramadan. Tout en respectant les consignes de sécurité routière conseillées par nos responsables pour éviter les accidents et les pertes en vies humaines ». 

Pour sa part Sékou Camara, lui, estime que cette formation requiert d’une importance capitale pour les transporteurs d’hydrocarbures qu’ils sont. Car dit-il, « « Elle  nous a permis de comprendre qu’en tant que chauffeur nous avons l’obligation de sauver des vies ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :