Santé maternelle : Que faut-il pour éviter les enfants siamois ?

Le chef de l’unité de chirurgie à l’hôpital Ignace Deen s’est prononcé sur la problématique de la naissance des enfants siamois qui est aujourd’hui un défi à relever pour le corps médical guinéen.

Tout d’abord, Dr Touré Balla Moussa indique que le mécanisme lié à cette malformation reste encore inconnue : « Les siamois sont nés toujours des grossesses similaires, dès que les grossesses sont là, deux fœtus évoluent dans les mêmes sacs amniotiques, au cours du développement maintenant ils sont fusionnés, alors ce mécanisme est inconnu. Voilà un peu et c’est très difficile, il y’a beaucoup de choses qui se cachent autour de ça qui mérite encore des recherches, sinon les causes sont inconnues », a-t-il indiqué avant d’inviter les femmes en état de famille à l’échographie dès le premier trimestre du mois de la grossesse:

« Ce que je recommande c’est dès la grossesse de continuer de faire des suivis c’est très important, il faut les consultations prénatales et surtout faire  l’échographie au premier trimestre du mois de la grossesse, c’est de là on peut découvrir beaucoup de malformations et qu’on peut décider en ce moment si la grossesse peut continuer ou si il faire instruction et si il faut faire prendre des précautions pour la survie du ventre », a lancé  Dr Touré Balla Moussa.

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :