Résolution/Coordinations régionales : «Le président est interpellé sous le fait qu’il est une partie du problème »

Dans une résolution relative aux coordinations régionales et organisations assimilées adoptée à l’assemblée nationale, les députés ont interpellé le chef de l’exécutif à s’affranchir de l’implication des coordinations régionales et des organisations assimilées dans les affaires courantes de l’État. Interrogé chez nos confrères de la radio Espace fm sur ce passage, Fodé Mohamed Soumah explique :

« Vous savez quand on s’adresse au chef de l’État ou quand on l’interpelle il faudrait éviter les mots caractériels. Je pense en tout cas on l’a interpellé sous le fait qu’il est une partie du problème, maintenant il devrait être une partie de la solution. Lorsque le président cautionne que j’enlève une telle personne, mais le patriarche vient m’interpeller pour que je l’a remet en place, mais il est interpellé. Lorsque le juge décide que Fodé Mohamed Soumah est coupable et que derrière il vient faire un non-lieu, c’est grave », précise-t-il.

Dans son intervention, ce député a demandé à ce que la restauration de l’autorité de l’État soit enfin une réalité en passant par la tolérance zéro.

Mansaré Naby Moussa

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :