Quand Benedi Records dépeint les problèmes du secteur culturel face au CNRD

Au sortir de la rencontre entre les acteurs culturels et le CNRD, Mohamed ibn Abdellah Oularé, connu sous le nom de Benédi records, a fait savoir à la presse de ce qu’il a été question entre lui et le président Mamady Doumbouya.

« La rue fait souffrir beaucoup les jeune du Ghetto, nous souffrons. J’ai parlé au nom de la culture, mais surtout au nom des gars du Ghetto, qu’on marginalise beaucoup en Guinée. Il y’a des étudiants diplômés parmi eux, mais le manque d’emploi les poussent à être des fumeurs. Donc j’ai attiré son intention sur cette situation, pour qu’il pense aux jeunes du bas quartier, les jeunes diplômés, les artistes et les opérateurs culturels. Nous avons dit que c’est la tête qu’il faut changer, les mêmes têtes chaque fois non, on aimerait que les choses changent, les jeunes viennent. Nous nous ne sommes pas assoiffés du pouvoir, mais si le système marche, moi je suis un battant, un guerrier, je serai toujours là avec les jeunes et je me battrai», a-t-il expliqué.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :