Promotion des Investissements : La Guinée primée parmi les cinq pays les plus réformateurs

Gabriel Curtis, le ministre en charge des investissements et des partenariats publics-privés était devant la presse ce lundi 3 juin 2019, dans le cadre de la série des comptes rendus relatifs au bilan du gouvernement. Occasion Gabriel pour lui de faire l’état des lieux de son département ainsi que les perspectives et défis. D’entrée, le ministre Curtis indique que la mission de son département est celle de promouvoir les investissements privés et les partenariats publics-privés, améliorer le climat des affaires et contribuer au respect du contenu local en faveur des entreprises guinéennes.

Depuis 2010, les investissements et les PPP se sont illustrés comme étant deux secteurs de croissance en Guinée ‘ grace à l’amélioration du climat des affaires, l’amélioration de la perception du pays et de la promotion de l’investissement local. « Des investissements importants sont enregistrés dans les secteurs clés de l’économie depuis 2010, notamment dans le secteur minier qui se chiffre à des milliards de dollars de 2011 à 2018. 1800 milliards GNF investis dans l’hôtellerie de Conakry entre 2010 et 2018. Dans le domaine de la technologie de l’information et de la communication, le numérique est en pleine croissance car le gouvernement a investi 3 037 milliards GNF soit une valeur de 337 millions de dollars dans les NTIC. Dans le domaine de l’’énergie, la construction du barrage de Kaléta à (500 millions de dollars), Barrage de Souapiti à 1, 6 milliards de dollars. Même chose dans l’agriculture à travers l’aménagement de 16 324 ha de plaines hydro agricoles, et les infrastructures avec la réhabilitation de 2011 à 2018 de 2.364 km de pistes rurales et 1.453 ml d’ouvrages de franchissement réalisée de 2011 à 2018 contre 1 740 ml jusqu’en 2010. Sans oublier le secteur industriel qui s’ouvre à 74 nouvelles 74 nouvelles unités de production contre seulement 11 unités sous la 2ème République, etc… », a expliqué le chef du département des investissements et les PPP.

Sur les reformes de son département pour améliorer le climat des affaires, Gabriel Curtis déclare : « Au doing business de la Banque mondiale, nous progressions de 27 places depuis 2012 grâce à la création d’entreprise, permis de construire, raccordement à l’électricité. Lors du forum sur la compétitivité des investissements du groupe de la Banque Mondiale a primé la Guinée parmi les cinq pays les plus réformateurs pour l’attraction des Investisseurs de développement économique (IDE) en 2017 à Vienne. Et le rapport annuel sur la compétitivité du World Economic Forum de Davos où la Guinée est classée 119ème en 2017 et 126ème en 2018 sur 137 pays, alors que le pays était soit dernier soit pas au du tout évalué par le passé ».

Au titre des perspectives pour la promotion du secteur privé et de la compétitivité du pays, le ministre en charge des investissements et des partenariats publics-privés ambitionne entre autres : la mise en œuvre d’une politique d’assistance à 500 entreprises nationales, l’organisation de la 2ème édition du programme accélérateur (dans les régions), l’organisation d’un salon des entrepreneurs régional, amélioration du climat des affaires pour intégrer les top 100 doing business de la banque mondiale d’ici 2021, finaliser l’étude sur la compétitivité pays avec l’institut national des statistiques pour que notre pays le plus attractif possible, et branding économique de la Guinée pour améliorer sa perception, mise à disposition des services de l’agence sur toute l’entendue du territoire national et à l’étranger, et enfin accroitre le taux de formalisation de 20% à 50% ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :