Prétendue irruption des hommes armés chez Sidya Touré : Les voisins nient les faits et parlent de mensonge

Qu’est-ce qui s’est réellement passé au petit matin (4h) du vendredi devant le domicile privé de Sidya Touré ? Les témoignages donnés par les voisins de l’ancien premier ministre de Conté sont tout autre.

Dans la communication faite par les cadres de l’Union des Forces Républicaines(UFR), ils ont dénoncé l’irruption  des hommes armés, en tenue militaire dans le domicile privé de Sidya Touré à la minière.  Certains témoignages recueillis dans le parage nient ces faits et parlent plutôt de montage et d’extrapolation.

Depuis la révélation de cette information, la rédaction Kalenews a mené des enquêtes auprès du voisinage  de Sidya Touré. Selon un témoin près du domicile privé de l’homme :

« C’est faux. Aucun homme armé n’est entré dans la cour de chez Sidya Touré. Tout s’est passé devant moi. Tu vois je dors dehors ici. Au fait c’était vers 4h, il y’a deux pick-up qui passaient, mais tu sais depuis qu’on a retiré le passeport du président Sidya, il y a beaucoup de ses jeunes militants(plus d’une centaine) qui passent la nuit devant sa maison, donc quand ces jeunes ont vu les pick-up passer, ils les ont hués en scandant Amoulanfé, Amoulanfé 3ème mandat.

 Les agents qui étaient dans les pick-up ne sont pas descendus du véhicule. Ils se sont arrêtés quelques minutes avant de continuer. Mais dire qu’ils sont entrés dans la cour ou éteindre le courant c’est archifaux »,  explique notre interlocuteur avant d’ajouter : 

« Au fait ce n’est pas la première fois que ces pick-up roulent ici . Je ne pense pas d’ailleurs s’il y a un quartier comme Minière où les pick-up de la sécurité roulent à Conakry. C’est toutes les nuits ont voit les pick-up sillonner ce quartier.   On se demande même pourquoi ».

C’est le meme témoignage qu’a fait un autre vigile des lieux :

« Moi je ne peux pas dire qu’ils étaient venus chez Sidya parce qu’on voit ces pick-up dans ce quartier pendant toutes les nuits. Ils ne sont pas quand-même entrés dans la cour.  Ce que je sais ils passaient », rajoute-t-il.

Kalenews

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :