Pression sur les magistrats : Le substitut du TPI de Labé se met à l’écart

Au cours de la rencontre avec la junte au pouvoir ce mardi 21 septembre 2021, certains magistrats ont dénoncé qu’ils ont subi des pressions de l’exécutif en rendant dans certaines prises de décision. Cette attitude n’a pas laissé indifférents certains de leurs homologues qui estiment que c’est une violation du serment. C’est le cas du substitut du procureur près du tribunal de première instance de Labé.

Pierre Kolié fustige : « Ce sur quoi moi je reste figé est qu’on ne doit pas apprendre à un magistrat à être indépendant. Ce passage là c’est un non évènement pour moi, parce que je reste tout droit dans mes bottes pour appliquer le droit, c’est pour cela que j’ai pris cette robe. Franchement parlant de ce qui a été dit hier, aux magistrats de ne plus avoir peur. Le magistrat n’a pas besoin qu’on lui dise d’être indépendant au regard de son serment. Donc, c’est pour nous une obligation sacramentelle de dire le droit», rappel le substitut.

Pierre Kolié n’a pas manqué de lancer un appel à l’endroit des magistrats, de bien rendre justice.

« Au regard de ce serment je n’ai vraiment pas besoin qu’un président de la république ou qui que ce soit me dise il faut être indépendant, mais en tant que magistrats nous avons l’obligation devant Dieu et les hommes de dire le droit », dit le substitut.

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews.org 626985252

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :