Poursuites enclenchées par le procureur de Dixinn: Cherif Bah, l’une des personnes citées réagit

Dans une déclaration rendue publique ce Mardi, le procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn, a cité les noms de plusieurs membres du principal parti de l’opposition ainsi que d’autres acteurs sociaux politiques faisant l’objet de poursuites judiciaires. Sur la liste des personnes inquiétés, figure le nom de Chérif Bah, un des vice-présidents de l’UFDG.
Joint par téléphone chez nos confrères de la radio Nostalgie, le principal concerné a fait comprendre que le pouvoir entreprend la ”decapitation” de son parti.

Je ne me reproche d’absolument rien. Comme vous j’ai appris par les médias que je suis recherché, la raison on ne le sais pas. Moi je suis un citoyen guinéen vivant dans mon pays. Je n’ai commis aucun mal, je n’irai nulle part, je suis là. Je pense que c’est l’entreprise de décapitation de notre parti et de l’opposition guinéenne qui est en cours.
Nous sommes en Guinée, il y’a des centaines de morts mais est-ce que le procureur s’est auto-saisi de ces cas là ? Aucun cas n’a été élucidé. Après ils cherchent des innocents pour un peu masquer la mascarade. Ce n’est pas acceptable ça“, a-t-il laissé entendre.

Alhadj Minthé

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :