Politique : Sidya Touré n’exclut pas la rue pour empêcher la modification de la constitution

« S’il faut que les gens reviennent dans la rue, ils reviendront », dixit Sidya Touré, le président de l’UFR  invité ce jeudi dans les ‘’GG’’ de la radio Espace, parlant  de l’éventuelle  révision de la constitution pour permettre au Président Alpha Condé de prolonger son bail à Sékhoutoureyah au-delà  de 2020.

Du côté de l’UFR, cette idée ne passera pas. En tout cas, c’est qu’a fait comprendre son leader Sidya Touré : « On n’a une constitution qui dit que le mandat se termine à telle date. C’est aussi simple que ça. En ce qui concerne la présidentielle, je vous dis qu’il n’y aura pas de glissement parce que quand on glisse, on tombe. Nous n’admettrons pas cela. S’il faut que les gens reviennent dans la rue, ils reviendront dans la rue. Nous sommes en train de nous réunir à tous les niveaux, au niveau des partis politiques en élargissant également le débat vis-à-vis de la société civile et autres. Nous avons des réalités qui sont des réalités guinéennes à savoir le Président de la république qui est normalement l’organisation faitière chargée de veiller sur l’application de la constitution est celui qui foule ça au pieds tous les jours ».

Le Président de l’UFR a également exclu tout glissement de calendrier concernant l’organisation de l’élection présidentielle en 2020. Rappelant que  si le 21 décembre 2020, date de prestation de serment du nouveau chef de l’Etat, n’est pas respectée, c’est que la Guinée est sans Président de la république.

Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :