Nzérékoré : Pénurie de carburant, plusieurs stations fermées

Depuis plusieurs jours la population de la ville de N’Nzérékoré est confrontée au manque criard de carburant dans les stations. De la scierie en passant par Boiro jusqu’au quartier Horeya, plusieurs stations restent fermées.

Les propriétaires d’engins roulants se trouvent dans d’énormes difficultés pour faire fonctionner leurs engins.

« On nous dit qu’il y’a le carburant au dépôt central pourquoi ils ne cherchent pas à distribuer pour que la population ait l’essence, moi je vois qu’il y’a une confusion créée par les autorités pour fatiguer la population, je vous dis je ne connais pas comment cette crise est née à N’zerekore, si non en cette  période du mois saint de ramadan la population devait avoir du carburant pour mieux se déplacer car on passe toute la journée dans la fatigue », a laissé entendre Joseph Kolié.

Plus loin, cet autre citoyen Foromo Francis Denamou déplore la rupture de carburant et il demande aux autorités compétentes de vite trouver la solution pour sortir la population dans ce manque.

«  On n’a constaté cette pénurie il y a de cela plusieurs jours dans la ville de N’Nzérékoré, on se demande comment elle est causée par qui ou pourquoi, ou bien s’il y’a du carburant au dépôt central qu’ils refusent de vendre ou si c’est à Conakry qu’il y’a des problèmes, on ne sait pas. C’est vraiment grave pour la pauvre population. Je demande au gouvernement de revoir cette situation pour nous sortir dans ces difficultés car on souffre très fort dans ce pays », dit cet habitant de N’zerekore.

Il faut noter qu’ un litre d’essence se négocie entre 9000 à 9500francs guinéens dans les rares stations qui fonctionnent et sur le marché noir il se négocie entre 10000 à 10500 francs guinéens par endroit.

De N’zerekore Yoma Neyo Tinguiano Kalenews.org

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :