N’Zérékoré/Mission du SNE : “C’est un non événement”

Le Syndicat National des Enseignants(SNE) est en mission dans la ville de N’Zérékoré il y’a de celà plusieurs jours. Leur séjour dans la capitale de la Guinée Forestière c’est pour rencontrer des enseignants au niveau local et connaître leurs difficultés. Cette arrivée de la délégation du syndicat national des enseignants (SNE) est qualifiée par le secrétaire local du Syndicat Libre des Enseignants de non événement. pour lui c’est un échec pour cette structure syndicale.
Pour Amara Kadiatou Camara, cette mission est vouée à l’échec.

L’arrivée de SNE c’est un non évènement parce que les enseignants savent quelle est la structure syndicale qui est digne pour eux. La lutte pour certaines structures syndicales en Guinée c’est comment déstabiliser le SLECG, mais surtout l’antenne régionale de N’Zérékoré.

C’est une mission impossible parce que les enseignants croient au SLECG dirigé par Aboubacar Soumah. Ils sont venus mettre leur bureau régional en place. Pour nous ce n’est rien. Les enseignants ont confiance en nous. Comment une structure qui est sensée de défendre l’intérêt des enseignants met en tête les membres des D.P.E? Prenons l’exemple dans la ville de N’Zérékore m, le secrétaire général qu’ils ont choisi c’est le SAF de la D.P.E et même les membre de la D.P.E sont inclus dedans. Ils ont tout fait pour avoir les enseignants mais c’est impossible. Et ils ont cherché à les convaincre, mais ils n’ont pas pu. Les enseignants de Guinée ne sont pas des instruments, se sont des responsables, se sont des vrais intellectuels. Cette structure peut être pour d’autres fins, mais pas pour des enseignants” rejette Amara Kadiatou Camara.

Plus loin, ce syndicaliste déplore l’attitude de cette structure syndicale qui veut juste créer, selon lui, la division au sein du collectif des enseignants.

Certaines personnes nous ont trahis par exemple Mohamed Bangoura Roméo, pas lui seulement d’autres enseignants qui l’ont suivi et certains membres aussi ont cherché à corrumpre des femmes.

Ces femmes ont pris de l’argent mais elles ont dit qu’elles peuvent trahir le général Aboubacar Soumah et même moi on m’avait proposé des centaines de millions mais j’ai refusé. Donc leur vocation c’est comment déstabiliser le SLECG, ils ne pourront pas le faire. Ils ont fait savoir aux enseignants de la forêt que j’ai adhéré leur structure, mais c’est faux. Ils ont dis aux enseignants contractuels que c’est le général Aboubacar Soumah qui doive venir. C’était du mensonge, quand ils ont venus ont trouvé que le dossier était vide c’était pas le général Aboubacar Soumah et les enseignants sont sortis fâcher et même chuchotant parcequ’ils n’ont rien compris dans leurs interventions et surtout leurs interventions étaient focalisé sur le SLECG“, laissé entendre le secrétaire général local.

Pour terminer il invite les enseignants de la région forestière de rester derrière et avoir confiance au général Aboubacar Soumah que c’est lui seul qui peut défendre leur intérêt.

De N’zerekore Yoma Neyo Tinguiano Kalenews.org

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :