N’Zérékore : Le gouverneur procède au lancement des 1ères épreuve du Baccalauréat

Le baccalauréat unique session 2021 a démarré sur toute l’étendue du territoire national ce jeudi 22 juillet.Pour la région de N’Zérékore, ils sont au total 8342 inscrit dont 2475 filles qui seront évalués dans cette région.

C’est le gouverneur de région Mohamed Gharé qui a procédé au lancement des premières épreuves en présence des délégués, des autorités régionales et des cadres de l’éducation. C’est au centre de l’école primaire Mamadou Konaté que l’enveloppe a été décelé pour le profil sciences sociales.

« Je vous exhorte à beaucoup de vigilance, de sérénité, de confiance envers vous-même même. Nous sommes tous passé par là. Les examens constituent une évaluation de ce que l’élève a appris tout le long de l’année scolaire. N’ayez pas peur. Je souhaite qu’il y’ait beaucoup d’admis à N’Zérékore, mais retenez quelque chose notre enseignement se perfectionne d’année en année et notre enseignement est devenu un enseignement d’excellence. Donc aucun cas de fraude ne sera admis, tolérance zéro comptez sur vous vous-même. Faites confiance en vous, avec cet esprit j’espère que tout ira pour vous », Souhaite le gouverneur de région Mohamed Gharé.

Dans son intervention l’inspecteur régional de l’éducation nationale Amara Condé revient sur les statistiques et la spécificité de cette année par rapport aux années précédentes.

« Les statistiques au niveau régional tout chiffre cumuler et tout profil confondu enseignement général et franco Arabe avec les trois profils les sciences sociales, sciences expérimentales, sciences mathématiques vous avez 8342 inscrits dont 2475 filles qui vont aller dans 29 centres d’examens pour les 6 préfectures de ma région partager dans 254 salles de classes et 568 surveillants qui vont couvrir l’événement.La spécificité de cette année,le baccalauréat unique en Guinée n’a jamais été appuyer par le ministère de l’enseignement supérieur,mais cette année pour les centres en République de Guinée vous avez un représentant du ministère de l’enseignement supérieur qui travaille avec d’autres représentants du ministère de l’enseignement pré-universitaire c’est une spécificité.Il y’a aussi les machines qu’on appelle détecteur métallique», explique t-il

Quant aux candidats qu’ils sont tous prêts à affronter ce concours Rose Koulémou et Sékou Sidibé tous candidats à cet examen.

«Nous sommes prêts et bien préparer pour affronter cet examen,nos professeurs nous a bien encadré au cour de l’année scolaire donc tout ira si Dieu accepte.Nous avons bien révisé et peut être les sujets seront abordables et l’examen terminera dans les meilleures conditions», pensent ses candidats.

Il faut noter que cette évaluation prendra trois jours, suivis le brevet d’étude du premier cycle (B.E.P.C).

De N’Zérékore Yoma Neyo Tinguiano kalenews.org

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :