N’Zérékoré : Le gouverneur Mohamed Gharé invite les Guinéens à cultiver la paix

Les fidèles musulmans de Guinée célèbrent ce jeudi 13 mai 2021 la fête de ramadan (l’aid-el-fitr).Ils étaient nombreux ce matin dans les lieux de prières dans cette capitale de la Guinée forestière pour accomplir leurs devoirs religieux après 30 jours de jeûne et de tolérance.

A N’Zérékoré la célébration de cette fête se passe dans la joie et la coexistence pacifique entre les filles et fils de la région forestière.

Interrogé à la sortie de la prière à la grande mosquée de N’Zérékoré, le gouverneur de région Mohamed Gharé invite les musulmans de Guinée plus particulièrement ceux de la région forestière de prôner la paix.

«  Je remercie le bon Dieu pour cette année car il y’a plusieurs années N’Zérékoré passe le mois saint de ramadan dans la terreur. Pour cette année 2021, les fidèles musulmans ont jeûné dans la paix je dis Dieu merci. Je profite de la même occasion pour dire aux fidèles musulmans de Guinée et plus particulièrement ceux de la région forestière d’adorer Dieu et son prophète, de cultiver la paix et la coexistence pacifique, de se pardonner et de se donner la main.

Nous devons rester reconnaissants vis à vis de Dieu. La première reconnaissance qu’on doit à Dieu c’est de l’odorer, de cultiver la paix et de s’aimer des uns des autres, de faire en sorte qu’il y’a du bonheur. Je profite une fois de plus de souhaiter à toute la population de la région forestière le plus grand bonheur. J’invite tout le monde de continuer de faire la sensibilisation, pour que la paix tant attendu soit là pour toujours », interpelle-t-il.

Poursuivant ses interventions le premier responsable de la région n’a pas manqué de remercier les autorités sanitaires pour l’effort consenti dans la lutte contre les maladies COVID-19 et Ebola.

« Je suis très satisfait des autorités sanitaires pour l’effort qu’ils ont fourni dans la lutte contre les maladies COVID-19 et Ebola dans cette région, mais il faut reconnaître que le gouvernement a été pro dans la lutte contre des deux pandémies car il a pris le taureau par les cornes. Aujourd’hui elles ont été maîtrisées, donc nous sommes en compte rebours dans quelques jours nous allons sortir définitivement de ces deux pandémies », a laissé entendre Mohamed Gharé.

Une grande satisfaction pour cet activiste de la société civile Aly Diabaté ;

« J’ai un sentiment de reconnaissance en vers Dieu, car cette année est différente que l’an passé, parce que les prières collectives étaient interdites l’année passée dans les lieux de cultes à cause de l’épidémie de COVID-19 qui a fait des ravages dans le monde. Cette année malgré tout, les choses se sont passées très bien donc je remercie le bon Dieu pour m’avoir donné la force d’accomplir ce devoir religieux »

L’imam dans son sermon du jour a invité les fidèles musulmans de s’aimer, de créer l’unité nationale entre les filles et fils du pays. Il faut noter qu’il y’a eu 52 lieux de prières retenues dans la ville de N’Zérékoré pour la prière de ramadan.

De N’zerekore Yoma Neyo Tinguiano kalenews.org

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :