Meurtre de la dame à Ansoumania : «  L’auteur a été interpelé ce lundi »

Albert Damatang Camara, ministre de la sécurité et de la protection civile était face aux de médias ce lundi 23 mars, pour faire le point sur les violences qui ont émaillé la journée des scrutins du 22 mars. D’abord Sur le bilan humain, le ministre a précisé : «  A la clôture du communiqué d’hier à 18h et à sa diffusion à 19h, nous avons enregistré au niveau des hôpitaux légalement habilités, c’est-à-dire à recevoir des morts 4 victimes. Après le communiqué, dans la nuit, une cinquième victime a été enregistrée. Et nous avons la confirmation exacte par le directeur général de la police nationale qu’à Nzérékoré il y’a eu également une victime. Donc c’est le seul bilan que nous avons aujourd’hui des dépouilles mortelles que nous avons dans nos hôpitaux », a déclaré le ministre, avant d’ajouter « Peut-être il y’a eu des victimes plus que ce nous annonçons, mais nous ne le savons pas pour le moment ».
Parlant de la dame du nom de Issa qui a été tuée à Ansoumania, dans la préfecture de Dubréka, Albert Damatang a fait savoir que le présumé auteur a été interpelé.
« Sur ces victimes, il y’a une qui est morte par AVC. Vous avez également une dame qui a été tuée et dont l’auteur a été interpelé ce lundi. Il devrait arriver dans quelque temps au niveau de la direction de la police judiciaire. Il s’est qualifié lui-même d’élève gendarme. Nous avons pu mettre main sur lui grâce à la population qui l’a pourchassé. Les instructions par rapport à l’USSEL étaient très claires. Le maintien d’ordre sans arme. Pourquoi il a été en possession d’une arme ? Comment il amené à l’utiliser ? Est-ce que c’est effectivement lui parce que la présomption d’innocence doit jouer ? L’enquête nous dira la suite ».
Le ministre a aussi dénoncé la détention d’armes de guerre dans certaines de la communes de Ratoma.
Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :