Médias : L’URTELGUI réagit au placement sous contrôle judiciaire du patron de la radio Lynx FM

C’est avec beaucoup d’interrogations et de frustration que le bureau exécutif de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée a appris, dans le lundi, 19 août 2019, le placement sous contrôle judiciaire du journaliste et fondateur de la radio Lynx fm, le doyen Souleymane Diallo et la convocation pour le lundi prochain de Abou Bakr, directeur général de ladite radio.

Il convient de rappeler d’emblée que depuis un certain temps, beaucoup de journalistes font objet d’arrestations arbitraires sur fond de menaces des commis de l’Etat, pour la plupart des cas. Et ce, sans aucun respect de leur droit et en totale violation de la loi L002 qui encadre l’exercice du métier de journaliste dans notre pays.

Dans une déclaration, le bureau exécutif de l’Urtelgui exprime ses vives préoccupations face à toutes ces situations difficiles auxquelles les journalistes sont confrontés. Le plus préoccupant à ce jour, est le nouveau procédé adopté par certains juges qui franchissent le Rubicon, en écartant simplement la loi L002/22/06/2010 sur la liberté de la presse au profit de celle sur la cybercriminalité. Cela qui, pour l’URTELGUI, est inacceptable.

Le bureau exécutif de l’Urtelgui considère que tous ces évènements ne permettent pas à une presse privée responsable de s’épanouir et de faire dignement son travail pour le bénéfice exclusif des populations. Un tel acharnement au 21ème siècle de surcroît, contre une entité aussi importante que la presse, est une offense contre toutes nos valeurs et un véritable recul pour notre démocratie.

Le bureau exécutif de l’Urtelgui, à la lumière de ce qui précède, prend très au sérieux cette situation et appelle tous les médias audiovisuels à resserrer les rangs pour soutenir fortement tous ces journalistes et médias ayant des démêlés avec la justice, afin d’exiger le respect strict de la loi et de la procédure en la matière.

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :