Mariage Dalein-Sidya : « C’est une erreur politique…une naïveté déconcertante de croire au retour de Sidya… » (Amadou Damaro Camara)

Les élections législatives du 16 février prochain sont boycottées par les poids lourds de l’opposition guinéenne dénonçant les conditions de préparations de celles-ci. Les opposants au régime d’Alpha Condé optent ainsi pour la politique de la chaise vide.

Pour l’honorable Amadou Damaro Camara, la stratégie des opposants du régime vise à faire partir Alpha Condé par les urnes ou par la rue, chose, dit-il, qui n’a rien avoir avec le processus électoral.

Avant de lâcher en ces termes sur le couple Dalein-Sidya : « Sidya Touré a peur que son mythe ne tombe parce que qu’il n’a eu que dix députés en 2010 avec l’appui de l’UFDG. J’ai dit à Cellou Dalein qu’il a commis une erreur politique. Il aurait du laisser Sidya Touré mourir de sa belle mort politique. Il m’a dit qu’il préférait Sidya au RPG. Aujourd’hui, il m’a donné raison que c’est une naïveté déconcertante de vouloir croire au retour de celui-ci auprès de lui qui finalement l’amène à ne pas participer aux élections. Tout le monde le sait, Sidya Touré est fait pour ne pas aller aux élections… ».

Cette déclaration du député du RPG Arc-en-ciel est contradictoire avec la position des responsables de l’Union des Forces Républicaines (UFR) qui assurent que l’année 2020 est celle qui va porter Sidya Touré au palais Sékhoutouréah. Ils invitent d’ailleurs les militants de leur parti à se mobiliser davantage pour barrer la route au régime d’Alpha Condé dans son projet de nouvelle constitution.

« Il ne faut pas que ces gens soient morts dans le vide ou que leur combat soit néant. L’année 2020 est celle qui va porter Sidya Touré au palais Sékhoutouréyah… L’année 2020 marque les 20 ans de lutte politique de notre parti », soutien Ahmed Tidiane Sylla, le responsable de la cellule de communication de l’UFR dans une sortie médiatique il y a quelques jours.

Plus loin, il souligne  que  «L’année 2020, c’est notre tour, rien n’empêchera Sidya Touré d’être à Sékhoutouréayh… ».

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :