Marche ‘’indescriptible’’ du FNDC : « C’est ce qu’on appelle une vraie liesse populaire… »

C’est une marée humaine qui a répondu ce jeudi 7 novembre 2019, à l’appel du front national pour la défense de la constitution, pour protester contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Face à l’ampleur de la mobilisation des partisans du FNDC qui ont brille par une véritable de démonstration de force sur l’autoroute Fidel Castro, certaines leaders du front dressé contre une nouvelle constitution en Guinée ne cachent pas leur satisfaction vis-à-vis du déferlement humain.

Pour Cellou Dalein Diallo, les guinéens ont massivement répondu à l’appel du FNDC malgré les risques liés à l’exercice de manifester dans notre pays.

« Alpha Condé est en train d’exercer son second et dernier mandat. Au terme de ce mandat en 2020, il faut qu’il ait la sagesse de profiter de toutes les garanties et les honneurs liés au statut d’un ancien président. C’est une marée humaine qui est sortie. Les guinéens ont massivement répondu à l’appel du FNDC malgré les risques liés à l’exercice de manifester dans notre pays » fait remarqué le chef de file de l’opposition guinéenne.

Poursuivant, Cellou Dalein rassure que la détermination au sein du FNDC restera de mise dans son combat pour la défense des acquis démocratiques chèrement conquis par le peuple. Car dit-il, « C’est toute la Guinée qui là pour dire non au 3e mandat et à une nouvelle constitution ».

Après avoir qualifié d’historique la marche de ce jeudi du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), Bah Oury, lui dira que c’est une nouvelle voix qui s’élève pour le renoncement d’Alpha Condé au projet de changement constitutionnel.  

« Aujourd’hui, une nouvelle voix s’élève pour commémorer la mémoire de tous ceux qui sont tombés et participer à la lutte pour le renoncement d’Alpha Condé au projet de changement constitutionnel’’, a affirmé Bah Oury.

Quand à sa nouvelle position vis-à-vis des marches du FNDC, Bah Oury semble revenir à de meilleurs sentiments. « Avec le FNDC, lors des premières manifestations de rue, nous n’avions pas la même lecture de la situation. Entre temps, il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées » fait savoir le leader du UDD.  

Dé son côté, Maitre Abdoul Kabèlè Camara : « C’est indescriptible, c’est ce qu’on appelle une vraie liesse populaire. Par la marche du FNDC, le peuple est en train de s’exprimer pour dire non au 3eme mandat et demander la libération immédiate de tous les détenus politiques à commencer par Addourahmane Sanoh » a déclaré l’ancien ministre de la sécurité d’Alpha Condé.

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :