MAOG/Election présidentielle 2020/Rapport d’étape sur l’ouverture des bureaux de vote

Dans un contexte socio-politique très tendu et de crise sanitaire, la République de Guinée organise en ce dimanche 18 octobre 2020, l’élection du président de la République qui aura pour charge de conduire les destinées du pays pour les six (6) années à venir conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution adoptée par référendum le 22 Mars de cette année. 

Soucieuse du maintien de la paix et de la quiétude sociale au sein de la nation, la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG) a déployé des observateurs communautaires pour remonter en temps réel, les informations sur le déroulement du processus de vote sur toute l’étendue du territoire national. 

De l’ouverture des bureaux de vote aux opérations de vote, nos observateurs ont suivi sur l’ensemble du territoire national, le déroulement du processus du scrutin de ce dimanche. 

Ainsi, nos ambassadeurs communautaires déployés à travers le pays nous remontent que le processus de vote se déroule normalement partout sur le territoire national. De l’installation des matériels de vote à l’ouverture des bureaux de vote, tout se passe dans une atmosphère de sérénité. Dans la quasi-totalité des circonscriptions de l’intérieur du pays, les bureaux de vote ont ouvert à 07h 30 minutes. 

Une forte pluie s’est abattue sur la capitale très tôt dans la matinée, ce qui a causé un léger retard dans le démarrage du processus de vote à Conakry et environs. 

Cependant, certaines anomalies sont à déplorer par endroit. Vu la crise sanitaire et l’état d’urgence en cours dans le pays, aucune mesure barrière n’est respectée par les électeurs et les agents des bureaux de vote dans la plupart des circonscriptions électorales du pays. Il n’y a dans les bureaux de vote, ni kits de lavage de mains, ni gel hydro alcoolique. Le port de masque n’est pas non plus observé par les citoyens.

Autre anomalie à signaler, l’absence des agents de sécurité (agents de l’USSEL) dans certains bureaux de vote notamment à Dinguiraye dans les bureaux de vote du centre 1 et de Fouroula Marché. 

Dans Balaya à Faranah, l’on remarque également l’absence des délégués de certains partis politiques en lice dans les bureaux de vote de l’école primaire de Balaya 1 et de Balaya 2. Il s’agit des délégués des partis PACT de Dr Makalé TRAORE, PADES de Dr Ousmane KABA, UDIR, PLP, MND…. Ce même constat est fait au quartier Dabondy dans la commune de Matoto. Dans le bureau numéro 3 de ce quartier, seuls les délégués des Partis RPG et UFDG étaient présents à l’ouverture du bureau à 07h 30.

A Siguiri, dans le bureau de vote « Laye Guissè 1 », les électeurs sont restés jusqu’aux environs de 11h avant de passer dans l’isoloir. Ce retard serait dû à l’absence des membres du bureau de vote qui ne seraient toujours pas sur le terrain jusqu’au moment où nous redisons ce rapport. 

Dans la commune urbaine de Télimélé, certains mineurs seraient arrêtés par les agents de l’USSEL. Nos agents sont encore en train de recouper cette information. 

Malgré ces quelques anomalies, les électeurs se sont fortement mobilisés pour aller s’acquitter de leurs devoirs citoyens. 

Pour l’heure, aucun incident majeur n’a été signalé. 

En conclusion, dans les 14 938 bureaux de vote repartis sur l’ensemble du territoire national, nous avons constaté 

La MAOG, à travers son coordinateur national, se réjouit de l’engouement et la sérénité qui caractérisent jusqu’ici le scrutin dans les 14938 bureaux de vote. Elle invite donc toutes les parties prenantes à faire preuve de responsabilité et de retenue en vue d’aboutir à un dénouement heureux de ce tournant décisif de l’histoire de notre pays.

Que Dieu bénisse la Guinée 

Le secrétariat administratif de la chambre d’opérationnalisation du scrutin du 18 Octobre

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :