Manifestations politiques à Conakry : des journalistes indépendants pris pour cible

Lundi 04 mai 2015 était le jour historique pour les guinéens. Les opposants ont appelé à manifester sur toute l’étendue du territoire contre le calendrier électoral. Le président Alpha Condé et son gouvernement souhaitent organiser l’élection présidentielle avant les législatives, ce, en violation de la constitution guinéenne.

Les manifestants ont été violemment réprimés par des agents des forces de sécurité. Le bilan fait état de plusieurs blessés par balles et des mineurs arrêtés, selon nos informations. Parmi les victimes figurent des reporters du site d’informations et d’investigations www.woudabanews.com dont Dembo Camara et son frère jumeaux Moussa Camara, cameramen. Dembo et d’autres journalistes ont été arrêtés, brutalisés avant d’être conduits à la DPJ (direction centrale de la police judiciaire) sur ordre du colonel Ansoumane Camara alias Baffoé.

Aux dires d’un confrère de la place, témoin de la scène, le matériel de travail de ces journalistes a été confisqué avant d’être détruit. Pour cause, ces journalistes auraient filmé le cambriolage des magasins et boutiques par des agents de sécurité au rond-point de Bembeto, fief de l’opposition dans la haute banlieue de Conakry. Le cameramen Moussa Camara aurait pris une balle au niveau de son dos. Malheureusement, il succombera à ses blessures quelques minutes plus tard à l’hôpital Ignace Deen à Conakry, apprends-t-on

Abdoulaye Djouma Diallo

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :