Manifestations du FNDC et les examens nationaux : Sekou Koundouno met les choses au point

Le 6 Aout 2020, le Front National pour la Défense de la Constitution(FNDC) va de nouveau descendre dans les rues pour exiger le départ du président Alpha Condé au pouvoir. Ce qui inquiète les parents d’élève, c’est que cette énième sortie du mouvement contre le 3ème mandat, coïncide aux examens nationaux. Interrogé sur cette question, Sekou Koundouno, chargé des stratégies et des opérations au sein du front, se montre très catégorique :

« Je voudrais que vous sortiez le FNDC dans les questions catégorielles liées au fonctionnement du pays. Le combat que nous menons est un combat global qui intègre toutes les problématiques qui assaillent la nation guinéenne. Au fait, le combat de défense des fondements de la république, de la constitution dépasse toutes les questions liées à une catégorie ou à un secteur spécifique », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, Sékou Koundouno a fait comprendre que les dispositions ont été prises pour permettre aux candidats de passer les examens sans incident.

« Au niveau du FNDC des dispositions drastiques ont été prises. Dès demain nous allons publier nos guides de citoyen où  des dispositions ont été prises pour permettre à ces élèves qui procéderont à ces examens de fin d’années d’aller librement dans les salles d’examen. Ce guide sera diffusé dans la période de 6h jusqu’à 8h. Les élèves seront assistés par nos antennes dans les secteurs, dans les familles, quartiers et communes », assure-t-il avant de marteler : « Je veux que quand on parle du FNDC qu’on parle de la république ».

En ce qui concerne le respect des mesures d’état d’urgence, le coordinateur général du Balai Citoyen  fustige : « Nous ne sommes pas concernés en ce sens que ceux qui sont censés de faire respecter n’ont aucun respect pour l’état d’urgence sanitaire ».

A signaler que le 06 AOUT est également le lendemain du congrès du RPG Arc-En-Ciel, au cours duquel le choix de la candidature du président Alpha Condé est vivement sollicitée. Est-ce le motif pour le FNDC de ne pas manquer cette fameuse date, après que cette candidature controversée de l’actuel chef de l’Etat ait été probablement confirmée?

Ibrahima Kalil Camara(IKC)  

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :