Maison Centrale: Six membres du collectif des soldats non immatriculés du centre de Kissidougou emprisonnés

C’est une enquête exclusive de Kalenews.org. Il ya de cela bientôt 6 mois que Sena Doré, Mohamed Touré, Mohamed Sangaré, Cherif Keita, Idrissa 1 Camara, Fodé 1 Camara et François Haba sont arrêtés et detenus à la maison centrale de Coronthie sans jugement.

Selon nos informations, le péché mignon que ces “soldats” non encore immatriculés auraient commis c’est leurs différents passages dans les médias pour revendiquer leurs enrolement et prise en charge dans l’armée après leur formation commune de base conformément à l’engagement de l’Etat guinéen pendant la transition.

Cette mésaventure a commencé par le porte-parole dudit collectif, Sena Doré. Il a été arrêté le 17 fevrier 2020 vers 16h 45 à Tombolia dans la commune de Matoto. A son retour d’une école privée de la place où il donne des cours pour survivre, Sena Doré a “croisé” aux abords de l’autoroute un pick-up de gendarmes qui lui ont intimé de monter avec eux à bord du véhicule sans aucune convocation au préalable. De là, il a été conduit à la direction des services de renseignement où il a été soumis à une audition, selon une source sécuritaire.

Le lendemain, il lui a été ordonné d’appeler deux ou trois de ces compagnons juste pour recouper les informations qu’il avait fournies. Les six premiers qui sont arrivés suite aux appels qu’il a effectués ont été soumis egalement à l’interrogatoire avant d’être arrêtés.

Après leur audition, les 7 compagnons d’infortune ont été expediés à Soronkoni (Kankan) où ils ont passé un mois et 10 jours avant d’être ramenés à la CMIS 4 d’Enta pour un séjour d’une semaine.

Depuis le 1er avril 2020, 6 de ces 7 soldats non immatriculés de Kissidougou croupissent à la Maison Centrale de Conakry; 1 a été liberé pour des raisons que notre rédaction ignore pour l’heure. Il s’agit de Fodé 1 Camara qui a recouvré sa liberté 2 jours avant la fin du Ramadan.

Le collectif des soldats non mmatriculés du Centre de Kissidougou est composé de 1669 personnes .

Avant leur arrestation, Sena Doré avait pourtant déposé un rapport aux autorités compétentes dont le chef de l’Etat et le ministre de la défense concernant la situation de son collectif à la demande, selon nos informations, du responsable du service des renseignements.
Nous y reviendrons

LINCOLN

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :