Maison Centrale « En 98, il y’a 2 gars qui massaient Alpha Condé, ils sont toujours là-bas»

Invité dans l’émission Africa 2015 de la Radio nostalgie Guinée ce Mardi, l’artiste Karamoko Sylla alias Jah Kara a dénoncé les mauvaises conditions de la maison centrale. Cet artiste qui a séjourné à deux reprises à l’hôtel 5 étoiles de Coronthie a tristement décrit la mésaventure de cette prison.

« Ce qui se passe à la maison centrale est anormal. Tu entres là-bas pour te laver on te demande de payer, pour bien te coucher il faut payer, même pour bien chier là-bas il faut que tu paies l’argent », dénonce l’artiste.

« La prison c’est un lieu de réinsertion sociale, c’est pas un endroit où il faut former des gens à devenir des grands criminels ».

Poursuivant, Jah Karah, l’artiste qui a chanté contre le 3ème mandat dit avoir fait la prison avec l’ancien président guinéen Alpha Condé, en 1998.

«J’ai rencontré Alpha Condé en 1998, quand on l’a emmené à la maison centrale. Là où on a refectionné, où Toumba vit aujourd’hui, c’est là-bas qu’on appelait Alpha Condéya. Il s’asseyait là-bas pour jouer aux dames, nous ont transportait de l’eau. Et il nous disait que quand il sera président il va changer la maison centrale et nous on croyait en lui. Et quand il est devenu président il a rempli là-bas. A notre époque c’était 800 ou 900 prisonniers mais maintenant il y’a plus de 2 milles», regrette-t-il avant de révéler :

«Jusqu’à présent il y a deux gars qui massaient Alpha Condé et qui sont toujours à la maison centrale. Ils s’appellent Makanaki et Aka Gbassi».

Karamoko Sylla attire l’attention des nouvelles autorités sur cette situation et les invites à améliorer les conditions de détention des prisonniers à la maison centrale.

Hady MINTHE

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :