Maison centrale/Décès de Mamadou Oury Barry: Sa mère fait de graves révélations

0
361

Arrêté et détenu depuis le 05 aout 2020, Mamadou Oury Barry, 21 ans, est décédé le samedi dernier,  à la maison centrale de Conakry.  Joint au téléphone par nos confrères de la radio Nostalgie Guinée, Kadiatou Tounkara, mère du défunt a expliqué les conditions dans lesquelles son fils a été arrêté.

« Il a été arrêté le 5 août dernier. C’est quelqu’un qui l’a indexé à la police disant que quand il y’a manifestation c’est eux qui sont payés pour sortir brûler des pneus. On a tous fait pour qu’il soit relaxé ce jour-là sans succès et depuis, il est à la maison centrale, il n’a jamais été présenté devant un juge, c’était mon seul et unique fils. C’est très difficile pour moi, mais je me remets à Dieu », a-t-elle affirmé.

Mis au courant de la maladie de son fils, Kadiatou Tounkara va essayer de faire des démarches pour lui trouver des médicaments, mais elle se heurtera à une opposition de l’administration pénitentiaire.

« J’ai été à la maison centrale le jeudi passé parce que mon fils m’a appelé pour me dire qu’il n’était pas en bonne santé, qu’il avait des maux de ventre. Je lui ai acheté des médicaments mais on m’a dit que je ne peux pas entrer avec. Ils m’ont dit que c’est à eux de le soigner pourtant mon fils m’a dit qu’il n’y a pas de médicaments là-bas », poursuit-elle.

Kadiatou Tounkara révèle également:

« Ils m’ont dit après son décès que je dois dire que mon fils n’est pas décédé à la maison centrale sans quoi nous ne pourrons pas recevoir son corps je les ai dit que je ne le ferai pas », a-t-elle laissé entendre.

Après les décès de Mamadou Lamarana Diallo, Elhadj Ibrahima Sow et Roger Bamba, celui de Mamadou Oury Barry vient confirmer l’inquiétude sur les conditions de détention des prisonniers dans l’administration pénitentiaire guinéenne.

Alhadj Minté

Laisser un commentaire