Lutte contre le Covid-19/Matam : Où sont passés les tabourets qui devraient accompagner les kits de lavage de main

Le jeudi dernier, plus de 2 300 kits de lavage de mains, 7 cuves de 1 000 litres, des cartons de savon, des bidons de javel …ont été répartis entre les 24 quartiers de la commune de Matam par la mairie. Ces kits ont mobilisés par le comité de riposte locale mis en place sous le leadership du maire Seydouba Sakho.

48 heures après la cérémonie de remise officielle de ces kits, nous avons appris qu’aucun des quartiers bénéficiaires n’a reçu de tabourets sur lesquels les kits de lavage de mains (sceaux) doivent être déposés. Une information confirmée par plusieurs chefs de quartiers joints par notre rédaction.

Selon des informations de sources concordantes, au moins 1 536 tabourets devraient également être répartis entre les 24 quartiers de la commune de Matam en raison de 64 par quartier conformément au nombre des sceaux distribués.

La valeur de ces tabourets qui se trouveraient gardés dans des bureaux de la mairie s’élèverait à près de 40 millions de francs guinéens en raison 26 000 francs guinéens par unité.

Contacté par notre rédaction, le directeur des microréalisations de la mairie de Matam a démenti ces informations qu’il a qualifiées de fausses allégations. « Nous n’avons pas distribué les tabourets parce que tout simplement le nombre est trop insuffisant. Nous n’avons reçu que 100 tabourets, au total, pour plus de 1 536 sceaux distribués entre les 24 quartiers. Tous les partenaires n’ont pas donné de tabourets. C’est SOGEFEL et le Syndicat des Transporteurs qui ont apporté chacun 50 tabourets. Ce qui fait 100 tabourets qui sont rangés dans le magasin ici à la mairie. Appelez les journalistes maintenant de venir vérifier puisque je suis en place. Les kits qu’on a distribués sont des dons. Ça ne vient pas du budget de la commune. Donc il n’y a aucune possibilité de détourner quoique ce soit dans la mesure où tous les donateurs (partenaires) sont avec nous. Je pense que tout cela relève d’un sabotage », a dit Boubacar Diallo.

Ajoutant que l’opération de collecte et distribution des kits de lavage de mains dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 n’est pas encore terminée.

Kalenews.org

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :