Libération conditionnelle des cadres de l’UFDG: Bah Oury et ses pairs s’en félicitent

Bah Oury  salue la libération conditionnelle des cadres de l’UFDG. Comme Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition, le président de l’UDRG estime que les actions qu’ils ont menées vers le président Alpha Condé pour la situation de ces prisonniers ont porté fruits.

 « Nous avons salué cette liberté conditionnelle accordée aux dirigeants de l’UFDG, c’est une bonne chose. Mais je dois dire que cela ne nous surprend guère  parce que dès le début avec le chef de file de l’opposition, nous avons tracé  notre orientation et notre action en ce qui concerne l’action pour les détenus politiques. Nous leur avons rendu visite à la maison centrale. A la suite de cela nous avons fait un memo au président de la république », dit Bah Oury chez nos confrères de FimFM.

« Peu m’importe, je salue le faite que monsieur Gaoual, monsieur Cherif Bah, monsieur Baldé et monsieur Bah puissent être dans leurs foyers auprès de leurs enfants  et se reconstruire. Peu importe les modalités admises », a laissé entendre Bah Oury.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :