Les étudiants guinéens au Maroc exigent le départ du directeur de l’Office des bourses extérieures

Suite à leur grève lancée vendredi dernier pour protester contre le retard du paiement de leurs bourses d’entretien et primes des vacances, les étudiants guinéens au Maroc demandent désormais le départ du directeur général de l’Office national des bourses extérieures.

A date, l’Etat guinéen doit à ces étudiants une somme de huit cent (800) dollars chacun. « Nous avons une bourse annuelle de mille (1.000) dollars US mais pour le moment nous n’avons reçu que deux cent (200) dollars US. Donc il reste de huit cent (800) dollars US qui représentent la deuxième tranche, ainsi que les prix de vacances. Nous étions censés rentrer en possession de la deuxième tranche en avril, c’est-à-dire cent cinquante (150) dollars US et une autre tranche de la somme en ce mois de juin. Malgré toutes les interpellations, rien est fait face à cette triste situation qui nous désole en tant qu’étudiants guinéens vivant au Maroc. Parce qu’hors mis cela, nous faisons face à d’autres problèmes » a indiqué ce vendredi le secrétaire général de l’association des stagiaires élèves et étudiants au Maroc pour en savoir davantage chez nos confrères de Star21Tv.

Ce retard dans le paiement de leurs bourses d’entretien est constaté chaque année, souligne Souleymane Sidibé. Pourtant, dit-il, ces bourses leur permettent d’assurer leurs besoins quotidiens. Avant d’ajouter qu’ils ont mené plusieurs démarches mais en vain.

« Nous avons tenté plusieurs actions. Premièrement, nous sommes rentrés en contact avec l’ambassadeur de Guinée ici au Maroc. A qui nous avons transmis des courriers mais jusqu’au jour où je vous parle nous n’avons pas eu de réponse »

Selon le secrétaire général de l’association des stagiaires élèves et étudiants au Maroc, ils demandent désormais le départ du directeur général de l’Office national des bourses extérieures.

« Ce que les étudiants guinéens vivant au Maroc sont fatigués du système qui est mis en place au niveau de la direction de l’Office national des bourses extérieures. Pour rappel, cette direction est l’entité qui s’occupe des bourses à l’étranger et normalement c’est elle qui devrait se charger de ce dossier en Guinée. Et l’actuel directeur qui est à la base de ce système. C’est pourquoi nous exigeons son départ » explique Souleymane Sidibé.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :