Lélouma : 10 conseillers communaux démissionnent de la mairie de Diountou

10 conseillers communaux sur 17 ont démissionné de la mairie de Diontou. Ils accusent le maire d’une gestion opaque, solitaire et d’un détournement de plus de 10 millions de francs guinéens.

Un document est parvenu à la presse ce Lundi 04 octobre 2021, signé par 10 conseillers communaux de la commune rurale de Diountou.

« Sur 25 documents administratives, la commune rurale de Diountou ne dispose que 14 et qui ne sont pas à jour et certains sont mal tenus. Les maires adjoints ne sont pas associés non seulement à la prise de décision, mais aussi à l’exécution des décisions issues des conseillers de délibération. Parlant des commissions de travail, aucune commission n’a été mise en place conformément à la procédure », peut-il lire dans ledit document.

« En ce qui concerne la gestion financière contrairement à 2019, en 2020 aucune session n’a été tenue pour adopter le budget alors qu’il a été approuvé par la tutelle. A noter qu’avant l’approbation d’un budget par le préfet, il revient tout d’abords au SPD d’apprécier son contenu, histoire de voir l’équilibre en recette et dépenses. En outre, le maire a mis en place une commission parallèle de perception des taxes au niveau du marché et les autres secteurs sans verser les recettes perçues au receveur ».


« Du côté de l’Etat civil il a été constaté que d’importants fonds ont été mobilisés et utilisés à des fins personnelles. En plus le contenu du compte bancaire administratif du maire et celui administratif du receveur n’ont pas les mêmes éléments. Il n’y a pas de concordance. Si le compte du receveur va directement à la cour des comptes et le compte administratif du maire est destiné au ministère en charge des collectivités locales», révèle le document des rendu public des démissionnaires.

Mamadou Daye Baldé, un des conseillers communal démissionnaires rajoute: « On a 38 structures à Diountou. 10 enfants orphelins ont été ciblés pour une assistance, mais parmi eux seuls 06 ont bénéficié d’assistance, les quatre autres, l’argent a été détourné. 24 millions de GNF avaient été débloqués pour la réalisation de cette activité. Et si je prends dans les 38 structures ils n’ont débloqué que seuls 14 millions GNF. Les 10 millions ont a tout fait pour savoir leur destination on n’a pas pu auprès du maire. Nous avons également fait d’autres activités sur la lutte contre le mariage précoce et l’excision de la jeune fille, financées par L’UNICEF à hauteur de 4 millions GNF. Ce montant a aussi été détourné pour une destination inconnue», souligne Mamadou Daye Baldé, un des conseillers communal démissionnaire.


Joint au téléphone, le maire de la commune rurale, Amadou Benthé Diallo, balaie d’un point revers de la ces accusations : «Personnellement c’est le vendredi dernier que j’ai reçu ce document à travers le sous-préfet de Diountou. J’ai lu le document et j’ai vu la liste des démissionnaires à l’annexe et les motifs de leur démission. Mais sur la liste, il ya même certains qui sont malades et qui sont en traitement ailleurs qui figure sur cette liste. Il ya même un des conseillers du nom de El Souleymane Baldé qui est décédé et qui figure sur cette liste. Il ya quatre conseillers qu’ils ont mentionné sur cette liste et qui ne font pas partie de leur complot. Ces démissionnaires parlent d’une affaire de détournement et de mauvaise gestion. Ce n’est pas vrai, je défie quiconque pour me prouver un détournement dont je suis impliqué », a fait savoir le maire de la commune rurale de Diountou.

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews.org 626985252

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :