Le président de la République attend mieux de vous que ces guéguerres intestines sans vergogne

Notre gloire et fierté́ pour avoir accompagné́ le président de la République, viendront de la réalisation des promesses qu’il a tenues durant un mois de campagne au cours duquel, chacun d’entre nous a farouchement lutté pour sa victoire.

Cette lutte nous l’avons menée non  pas parce que nous aimons simplement le président ALPHA CONDÉ, c’est aussi, parce qu’on croyait en ses idéaux.

Ce n’est pas à cause du fait que le parti qui l’a présenté à cette élection est le seul en Guinée, c’est parce que nous avons retrouvé́ toutes les préoccupations des guinéennes et guinéens dans le projet qu’ils (candidat et son parti) nous ont présenté́.

Ce n’est  non plus parce qu’il n’y avait pas d’autres promesses des autres partis en lice, c’est bien évidemment  que nous avons cru en l’homme et en sa parole ( promesse) de tout changer à travers la signature d’un nouveau “pacte de gouvernance”.

Ces motifs de choix porté en la personne du Pr ALPHA CONDÉ, ont été́ les mêmes chez tous les citoyens qui ont massivement voté pour lui le 18 octobre 2020. Et qui attendent impatiemment le changement que notre candidat leur a promis pour la 4ème République.

Maintenant que notre candidat est élu, quelle doit être notre mission ? C’est l’aider à tenir ces différentes promesses qui l’engagent face au peuple, ou l’enfoncer dans les mêmes erreurs du passé́ qui consiste à lui mettre de la pression pour encore utiliser les mauvais grains ?

Cette problématique devrait être la question de remise en cause de tous ceux qui ont accompagné́ le président de la République pour ces élections.

Mais dès après la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle, certains se sont détournés de l’idéal qui n’était que d’aider le président à réussir le pari pour la 4ème République, à travers laquelle le peuple aspire beaucoup au bonheur.

Face à cela, nous constatons avec amertume un acharnement entre certains cadres pour la substitution à des postes, un acharnement qui se transmettent d’ailleurs sur les réseaux sociaux entre certains communicants qui sont plus intéressés par la défense de leurs grands qui les graissent, qu’à la réussite du président de la République. Ces communicants se font aujourd’hui la guerre simplement à cause de leurs grands respectifs, sachant bien que ces pratiques n’honorent point leur parti.  Malheureusement ils s’y adonnent.

Je me rappelle lors du discours du président de la République à Kankan lorsqu’il disait ceci” nous n’allons plus permettre des copinages dans l’administration, les nominations se feront sur la bases des compétences”.

Aujourd’hui que tu sois cadre du parti, militant, communicant ou allié, nous devons arrêter toutes les polémiques et laisser le président de la République user de son pouvoir discrétionnaire ( décret), pour nous fournir un gouvernement d’action et de compétence de tous les bords, il suffit que cette personne ait la volonté́ de servir le président et le peuple loyalement. Mais si vous continuez à vous faire la guerre, le président sera sous le coup de la pression. Pour ce fait, ça craint de voir le parti exploser, se répercutera sur la qualité́ du gouvernement qu’il formera pour le peuple.

Cependant, sachons que le président de la République a un contrat avec le peuple et non avec un parti politique, quitte à nous de l’aider à remplir sa part de ce contrat ou de la trahir,  n’oublions pas que l’histoire jugera.

Le président attend mieux de vous que ces guéguerres intestines sans vergogne.

MOHAMED 2 KALLO, Membre de l’UMP et de la CARP( Convergence des acteurs pour la relève politique).

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :