Le ministre de l’élevage défend les acquis de son département

Dans le cadre de la série de comptes rendus relatifs aux activités du gouvernement, le ministre de l’élevage a conferé avec les médias ce mercredi 14 août 2019, à Conakry. Dans sa communication, Roger Patrick Millomono est revenu sur les acquis de son département pour la modernisation et le développement du secteur de l’élevage en Guinée.

Pour la mise en œuvre de la vision portée par son département, le ministre de l’élevage, indique que d’importantes réformes ont été engagées dans les différentes filières de productions animales qui sont : filière bétail-viande, avicole, lait, porcine et apicole.

En ce qui concerne a filière bétail-viande, « De 2011 à nos jours, plusieurs infrastructures d’élevage et de commercialisation du bétail ont été réalisées, notamment un marché de bétail à vocation régionale à Kounsitel (Gaoual), la construction de quatre (4) aires d’abattage améliorées à Mamou, Gaoual, Beyla et Dinguiraye, un abattoir moderne d’une capacité journalière de 250 têtes de bovins, extensible à 500 têtes, en construction », a dit Patrick Roger Millimono.

Selon le ministre de l’élevage, les efforts entrepris pour le développement de l’aviculture ont porté sur la réalisation de campagne de vaccination contre les principales maladies aviaires, notamment la maladie de Newcastle, couplées au déparasitage de la volaille.

Pour la promotion de la filière lait, le ministre Millimono a fait état de la construction et d’équipement de quatre (4) nouvelles mini-laiteries à Gaoual, Beyla, Faranah et Dinguiraye.

Quand à la filière porcine, le ministre de l’élevage déclare: « A ce jour, nous pouvons affirmer sans nous tromper que la productivité des porcs est une réussite car nous avons enregistrés 5 541 naissances dont 2 340 males, 3 201 femelles ».

Dans le cadre de la relance de la filière apicole, le patron du département de l’élevage informe que le gouvernement a initié un programme de coopération technique avec des partenaires. Ce programme, dit-il, a produit des résultats dont l’installation et équipement de 10 meuleries villageoises, confection et construction de 650 ruches kenyanes avec des accessoires, création de 104 ruches dans les bassins de production de la Moyenne Guinée et de la Haute Guinée etc.

Comme prévu dans le plan national de développement économique et social (PNDES), le ministère de l’élevage dans ses perspectives compte mettre en œuvre un programme de développement de la Chine à forte valeur ajoutée. Ce programme concernera la filière avicole et sa réalisation se fera à travers le projet de développement agricole intégré en Guinée (PDAIG).

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :