Le collectif des avocats réagit au communiqué du gouvernement annonçant la libération des détenus

Le collectif des Avocats de Mamadou Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo, El Hadj
Ibrahima Chérif Bah, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui et autres a pris connaissance d’un
communiqué en date du 07 Mai 2021 par lequel le Gouvernement a annoncé que, dans le cadre de
l’instruction du dossier relatif à l’attaque d’un train à Sonfonia, sur 17 personnes inculpées, 8 sont
renvoyées devant le Tribunal pour être jugées et 9 autres ont bénéficié d’un non-lieu et
immédiatement libérées.
Dans le second dossier, celui concernant Mamadou Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo, El
Hadj Ibrahima Chérif Bah, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui et autres, 31 inculpés sur 80
ont bénéficié d’un non-lieu et remis en liberté tandis que 49 sont renvoyés devant le Tribunal en
vue d’un jugement.
Il est mentionné dans ledit communiqué que « le Gouvernement note avec satisfaction que la
procédure en cours se déroule dans la sérénité, dans le strict respect de l’indépendance
consacrée de la justice et le sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs dans un Etat
de Droit et qu’il maintient sa posture qui consiste à faire entièrement confiance aux
institutions nationales et se félicite que la justice instruise toutes les affaires qui lui sont
soumises dans la sérénité avec un professionnalisme exemplaire. Malgré les multiples
pressions subies et les tentatives d’intimidation des magistrats qui ne doivent se soumettre
qu’à la loi et n’écouter que leur conscience en suivant leur intime conviction. »
A travers une simple lecture de ces quelques lignes sans même prendre le soin de les analyser, tout
observateur avisé se rend compte immédiatement que ce communiqué n’est rien d’autre qu’une
maladroite tentative de crédibilisation d’une procédure judiciaire qui suscite des interrogations et
des doutes au sein de l’opinion nationale et internationale.
En parlant de « professionnalisme exemplaire de la justice » et de « magistrats qui ne doivent
se soumettre qu’à la loi et n’écouter que leur conscience en suivant leur intime conviction »,
le communiqué du Gouvernement se contente d’une déclamation, sans conviction aucune, de
principes contenus dans les textes mais dont l’application souffre de graves entorses en raison des
multiples formes d’immiscions de l’Exécutif dans les affaires judiciaires.
Il importe de noter d’ailleurs que les termes du communiqué gouvernemental sur le
professionnalisme de la justice contrastent avec les déclarations du Premier Magistrat du pays qui
ne manque aucune occasion de tancer vertement l’appareil judiciaire dont il dénonce les
insuffisances et celles du Président de l’Assemblée Nationale qui soutient sans cesse que « la
Justice guinéenne peine à rassurer les justiciables. »
D’ailleurs, le seul constat que l’annonce de la clôture de l’instruction préparatoire ait été faite par
le Gouvernement et non par le Procureur de la République à qui la loi confère ce rôle, suffit à
démontrer de la manière la plus éloquente l’ineffectivité, voire l’inexistence de la séparation des
pouvoirs et jette un doute sérieux sur l’indépendance des Juges, particulièrement dans cette affaire.
Comment comprendre en effet que ce soit le porte-parole du Gouvernement qui annonce la fin de
l’information judiciaire alors qu’on affirme à cor et à cri que le Pouvoir Exécutif s’interdit de
s’immiscer dans le traitement des dossiers pendants devant la Justice ?
Aux termes de l’article 8 alinéa 3 du code de procédure pénale : « …le procureur de la
République peut, d’office ou à la demande de la juridiction d’instruction ou des parties,
rendre publics des éléments objectifs tirés de la procédure ne comportant aucune
appréciation. »
En réalité, le Gouvernement a voulu faire uniquement de la communication pour la communication
en perdant de vue qu’une procédure judiciaire obéit, en termes de communication, à des règles
spécifiques qui s’accommodent très mal d’une communication purement politique.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :