« Le CNRD doit faire très attention aux spécialistes en gestion des humeurs des chefs» prévient Saikou Yaya Barry…

Alors que la junte militaire qui a pris le pouvoir le 5 septembre dernier continue de dérouler ses actes et décisions d’apaisement. Certains acteurs politiques estiment que ceci ne doit pas détourner le CNRD de sa mission principale afin de sortir le pays dans sa situation actuelle. C’est le cas de Saikou Yaya Barry qui estime d’entrée que ce coup d’Etat est loin d’être une surprise car dit-il, c’est l’histoire qui s’est répétée.

« Ce qui s’est passé en Guinée en 2001 et 2002 avec le changement de la constitution, les élections législatives sans la participation des grands partis politiques, la présidentielle avec une situation chaotique en 2003. C’est la même chose qui s’est passé sous le règne d’Alpha Condé. Nous avons dit qu’il y a des problèmes et quand vous n’avez pas la légitimité du pouvoir, il y aura des crises. Nous ne savions pas quand est-ce que ça devait arriver mais on savait que ça pouvait arriver parce que le pays était plongé dans une crise sociopolitique et économique sans précédent ».

Poursuivant, le secrétaire exécutif de l’UFR conseille la junte dirigée par le colonel Moussa Doumbouya de faire très attention « en Guinée il y des spécialistes en gestion des humeurs des chefs, qui sont toujours près a changé de veste et venir les séduire enfin de les détourner de leur objectif principal. Ça a été le cas à la fin de la vie de Lansana Conté. C’était le cas avec Dadis et c’était encore le cas avec Konaté tout comme Alpha Condé. Et aujourd’hui, ils sont encore en train de s’organiser autour du CNRD parce que c’est des spécialistes en gestion des humeurs des chefs», prévient-il,

Quant aux grands chantiers auxquels la junte devrait s’atteler pour rassurer les acteurs politiques, Saikou Yaya Barry souligne : « La junte doit être objectif en travaillant avec les forces vives de la nation afin de sortir le pays de cette situation. La première des choses, il y a eu tellement de gabegie, de gaspillages, de détournements dans ce pays. Le CNRD doit préparer des dossiers pour que la justice puisse déjà commencer à faire des enquêtes sur la gestion du pays sous le pouvoir d’Alpha Condé. La deuxième chose c’est le processus électoral. Nous avons besoins aujourd’hui qu’il y ait un fichier électoral propre. Nous avons besoin d’institutions capables d’organiser une élection transparente et crédible. Troisièmement, il est important que les forces vives avec la junte se retrouvent autour de la table dans le cadre d’un dialogue. Cela est nécessaire aujourd’hui pour qu’on donne orientation afin que la Guinée ne vive pas ce que nous avons connu pendant ces dernières années ».

Mohamed Barry, 624 39 57 84

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :