« Le chef de fila depuis M. Cellou Dalein jusqu’à maintenant, est un faux dossier »

Le budget du chef de file de l’opposition réclamé par Mamadou Sylla, actuel chef de file de l’opposition continue encore de faire réagir la classe politique guinéenne. Interrogé sur le sujet, Aboubacar Soumah, député à l’assemblée nationale estime que c’est un faux dossier.

« Vous savez en disant la vérité en Guinée, on te colle des étiquettes parce que chaque fois en Guinée c’est un problème de clans. Le problème de chef de file depuis le temps de monsieur Cellou Dalein jusqu’à maintenant là, ça été un faux dossier. Je crois l’avoir dit sur beaucoup d’antennes, le mot chef de file il n’y a pas une loi qui consacre le mot chef de file, il y’a une loi qui consacre l’opposition démocratique en Guinée. Dans cette loi, il y’a une disposition qui parle de chef de file de l’opposition… », a-t-il indiqué avant d’expliquer:

« La loi là dit que, lorsque le chef de file est désigné, c’est-à-dire après les élections législatives le parti qui vient en deuxième position, qui a beaucoup plus de députés par rapport aux autres partis est le chef de file de l’opposition. Lorsque cela est constaté au niveau de l’Assemblée, proclamé au niveau de l’assemblée en cours d’une plénière, alors le chef de file doit se voir avec le bureau de l’assemblée pour concocter un document qu’on appelle “le document de gestion de ce cabinet de chef de file”. Ce document une fois élaboré au niveau du bureau de l’assemblée avec le nouveau chef de file, il est soumis à l’examen et à l’approbation de la plénière de l’assemblée nationale. Chose qui n’a pas été le cas pour Cellou Dalein (…) même les députés que nous étions de l’UFDG, nous avions appris le problème de 400 et quelques millions ou 500 millions que par voix médiatique », a signalé le président du parti GDE.

« Aucun député sérieux de notre législature, c’est-à-dire la 8ème  ne peut te dire qu’il a assisté au débat concernant les avantages liés, hors la loi, le décrivait comme ça. Donc si monsieur Sylla qui normalement devient le chef de file de l’opposition, selon le nombre de députés qu’il a, en tant que parti politique on aurait pu commencer avant d’écrire les lettres sans numéro, depuis l’installation de l’assemblée nationale », dit Soumah chez nos confrères de FIM FM.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :