L’audience dans l’affaire domaniale opposant la famille Bangoura à l’homme d’affaire SONOCCO peine à se tenir

Conakry; Le conflit domanial qui oppose les héritiers du feu Mamadouba Bangoura au PDG de Sonocco est loin de connaitre son épilogue. Ce vendredi 30 octobre 2020, le Tribunal de Première Instance de Dixinn a une nouvelle fois renvoyé à la quinzaine son audience dans cette affaire.

Kankou Bangoura, représentante du demandeur, Alpha Bangoura revient sur les détails :     

« Nous sommes ici concernant une affaire de terrain au nom de mon frère Alpha Bangoura qui vit aux États-Unis et qui est citoyen américain. Notre grande sœur Mari Bangoura qui est l’aînée de notre famille a substitué des titres fonciers des terrains de Alpha Bangoura et a vendu le fameux terrain en 2013.

 En 2015, Mari Bangoura a été condamnée par le tribunal de première instance de Dixinn pour falsification de documents parce qu’elle s’est fait faire une donation venant de Alpha Bangoura, or Alpha ne lui a jamais donné ce terrain ni même les documents de ce terrain. Donc elle a été condamnée en 2015 pour falsification et vente illégale du bien d’autrui.

Nous sommes ici en ce moment parce qu’en 2019, lorsque l’une des membres de la famille Fadima Bangoura qui représente Alpha Bangoura en Guinée ici a voulu  faire des travaux sur le terrain, un certain Mamadou Saliou Diallo, PDG de Sonocco s’est présenté avec des documents pour faire arrêter les travaux. Donc les travaux sont à l’arrêt depuis fin 2019 et nous avons décidé de saisir la justice pour  que Alpha Bangoura soit rétabli dans son droit. Il possède les titres fonciers, sa grande sœur qui a vendu illégalement son terrain a été condamnée. Mamadou Saliou Diallo a reconnu publiquement devant les journalistes  qu’il ne possède aucun titre foncier concernant ce terrain à Nongo », explique Kankou Bangoura.

 C’est à la demande des avocats de la défense que le juge en charge du dossier a décidé de renvoyer l’audience le 13 novembre prochain.

« Pour le moment, ce que nous nous demandons en réalité c’est que justice soit faite pour notre frère pour qu’il soit tranquille de  jouir de son bien et que ceux qui ont fait des malversations, soit Mari Bangoura et toutes les personnes qui l’ont soutenue soient condamnées et que mon frère Alpha puisse enfin être tranquille sur son bien et que nous aussi puissions respirer. Parce que ma sœur Fadima et moi ça fait 5 ans que nous nous battons ici en Guinée pour entendre un mot de paix et de justice. C’est ce que nous demandons. Rien d’autre. Nous avons les papiers pour prouver que le bien lui appartient ; nous avons des documents pour prouver que Mari a vendu le bien frauduleusement. Sonocco a reconnu qu’il n’a pas de papier. Alors pourquoi ce dossier est encore pendant devant le tribunal ?  C’est une perte de temps, d’argent et surtout de paix et de  quiétude pour notre famille ».

Ibrahima Lincoln Soumah, Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :