Labé /violences contre la délégation du premier ministre : Le premier Imam s’exprime

Trouvé à son domicile privé, le premier imam de la grande mosquée de Labé s’est indigné des incidents enregistrés ce mercredi 20 Novembre 2019 lors de la visite de travail dans la cité du chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana. « Premièrement personne ne souhaite pas que ce genre d’acte prenne forme chez soi. Surtout nous au Foutah ici, nos enfants n’avaient pas l’habitude de faire cela. Barrer le chemin à un étranger n’était pas dans nos habitudes. Poursuivre un étranger et lui faire du tort n’étaient pas dans nos habitudes. La première des choses nous sommes des musulmans. Tout musulman sait ce que le prophète a dit pour le respect d’un étranger. Personne ne souhaite que ce genre de comportement demeure dans son foyer », rappelle l’inspecteur régional des affaires religieuses de Labé.

El Hadj Thierno Mamadou Badrou Bah affirme qu’il est de coutume pour toute autorité, une personnalité économique ou d’un rang une fois à Labé de venir saluer les sages. Avant de condamner l’attitude des jeunes ce mercredi 20 Novembre 2019 dans la ville de Labé. « Ce qu’ils ont fait même si c’est devant une permanence cela nous affecte tous. Car on sait que c’est l’étranger de Labé qui a été humilié », déplore le premier imam de la grande mosquée de Labé. Dédouanant le FNDC et les partis politiques, El Hadj Badrou Bah dit être peiné de trouver un répondant instigateur de ces incidents enregistrés. L’érudit porte tout de même le chapeau aux enfants mineurs qui étaient dans les rues. Eu égard à ce constat, il invite les parents à s’investir pour la bonne éducation des enfants sans les trahir. Faire en sorte de ce genre d’incident ne soit plus enregistré à Labé, car cela a peiné plus d’un. L’inspecteur régional des affaires religieuses de Labé demande aux uns et aux autres de ne pas profiter de cette occasion pour dire que c’est le Foutah qui est en train de se battre avec d’autres ethnies. Il prédit que qui conque fait cela aura des péchés. Et que l’intéressé aurait orchestré une guerre. Que Dieu en préserve, plaide le premier imam de la mosquée de Karamoko Alpha de Labé. Il demande aux enfants de se méfier de ce genre de pratique.

A noter que ce mercredi 20 Novembre 2019, le cortège du premier ministre en visite de travail à Labé a essuyé des jets de pierres avant d’être confiné dans sa résidence privée par des manifestants hostiles à sa présence dans la cité.

Labé, Boubacar Timbo Diallo, Correspondant régional

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :