Labé : Un litre de carburant se négocié entre 13000 et 15000 fg au marché noir

Depuis Dimanche une spéculation de crise de carburant a fait le tour de la ville de Labé. Des Stations-services visitées étaient toutes fermées. Ceux qui avaient en réserve au marché noir ont vite profité pour revendre le litre à 15000 fg, a appris Kalenews.org à travers son correspondant.

Cette rareté s’est poursuivie ce lundi 31 mai 2021. Amadou Sadjo Diallo à la quête du carburant se prononce sur la situation, «aucune Station d’essence ne se trouve dans le quartier de Salla N’Douyébhé. Depuis 6 heures du matin nous faisons la queue ici. Ces difficultés sont liées au non fonctionnement de la Station d’essence. Il ne s’agit pas de faire la queue si vous ne gagnez aucun litre. C’est vrai qu’il y a une crise et les citoyens sont inquiets », a-t-il fait savoir avant de lancer cet appel :

« Nous demandons au gouvernement et aux propriétaires des Station de nous aider pour avoir le carburant. Quant aux citoyens nous leur demandons de minimiser les intérêts, parce que tout ce que tu vas faire, fais-le dans le sens de servir les citoyens».

Aussi interrogé Abdoul Karim Sow conducteur de moto taxi renchérie « les citoyens s’approvisionnent en carburant et stockent cela a leur place. Tard dans la nuit certains ce sont livrés à la même pratique, ceux qui ont de l’essence revend le litre à 15000 fg malgré que le gouvernement n’a pas procédé à l’augmentation du carburant », a-t-il expliquée.

Koumba Djouma Diallo vendeuse du carburant au marché noir pointé du doigt se défend.

« Actuellement nous traversons un période très difficiles. Moi personnellement depuis hier je suis en quête du carburant mais je n’ai eu qu’un seul Bidon d’essence. Pour quoi nous revendons le litre a 15000 fg, quand on va Station ont nous revend 20 litre a 200000 fg et pourtant le prix normale c’est 180000 fg à ce niveau nous avons perdu 20000 fg sans parler du transport ces pourquoi nous vendons le litre a 15000 fg».

Cette spéculation de crise de carburant ne laisse pas indiffèrent le directeur préfectoral du commerce de Labé. Alseny Diaby joint par téléphone par notre correspondant témoigne «moi-même je viens d’envoyer tout de suite des agents pour le constat et c’est comme ça sur toute l’étendue du territoire. Presque attendez jusqu’au soir vous verrez que la donne va changer. C’est une obligation que la donne change parce qu’il n’y a pas eu d’augmentation, ce sont ces spéculation que les gens font pour créer la crise et pouvoir profiter mieux des pauvres citoyens », a-t-il témoigné.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne certaines Station-service avaient commencé à servir le carburant avec le prix habituel à 9000 fg.

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews
626 98 52 52

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :