Labé/Révision de la constitution : Que pense le député uninominal de Labé ?

Pour l’honorable Mamadou CELLOU Baldé, la constitution guinéenne est sujette d’amendement. Il affirme qu’elle n’est pas la bible ni le courant mais qu’il ne faut pas permettre à quelqu’un de s’éterniser au pouvoir.

Le parlementaire rappelle qu’en 2010, on avait toutes les chances avec le conseil national de la transition de réviser l’actuelle constitution. Mais selon l’honorable CELLOU Baldé il y a eu des influences au sein du CNT.

L’élu uninominal de Labé révèle que : « Dans le CNT, il y avait des gens au lieu d’être des experts étaient des snipers. Des infiltrés qui étaient là. Prenez un Damaro qui est venu on ne sait pas par comment? Il était aux États-Unis depuis le coup d’État de juillet 85, se faire passer pour quelqu’un qui est désigné par la diaspora alors que ce n’était pas ça. Il est venu intégrer le CNT et ils ont tout chamboulé. Ils ont inféodé le CNT », déclare le député issu des rangs de l’UFDG.

A la question de savoir si Hadja Rabiatou Serah Diallo à l’époque présidente du CNT est comptable de cette situation, Mamadou CELLOU Baldé répond par l’affirmative. Selon le député de Labé, l’actuelle présidente du conseil économique et social savait dans quel navire elle allait s’embarquer.

Terminant son intervention chez nos confrères de la radio GPP FM Labé, l’actuel coordinateur des fédérations de l’intérieur de l’UFDG déclare que beaucoup de choses ont été négociées avec certains membres du conseil national de la transition.

A rappeler que lors de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au président Alpha Condé, l’ambassadeur de la Russie basé en Guinée avait déclaré que la constitution guinéenne n’est pas la bible ni le coran et qu’elle peut faire l’objet de révision. Une déclaration du diplomate russe qui avait fait grincer des dents chez plusieurs acteurs socio politiques guinéens.

Labé, Boubacar Timbo Diallo, correspondant régional

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :