Labé/Manifestation : les responsables l’UFDG divisés entre ville morte et marche pacifique

0
330

L’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique (ANAD) et l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ont prévu une marche pacifique le mercredi 25 Novembre 2020 sur toute l’étendue du territoire national, pour demander la libération des opposants détenus à la maison centrale de Coronthie, Conakry. En prélude à cette manifestation, les responsables du bureau fédéral du principal parti de l’opposition guinéenne (UFDG) de Labé ont, au cours d’une réunion du bureau fédéral, convenu à l’unanimité de l’organisation d’une ville morte en lieu et place de la marche pacifique. Mais selon une source concordante, sur les sections que composent la fédération de l’UFDG seule la section du bureau fédéral des jeunes avait manqué à l’appel ce jour.

Cependant notre source nous confie que les responsables de la section des jeunes  opposent leur niet catégorique à cette décision de ville morte et opteraient plutôt eux pour une marche pacifique comme programmée par le haut niveau.  Une menace même de déstabiliser dit on le secrétaire fédéral du parti que dirige Cellou Dalein Diallo à Labé se prépare selon toujours notre interlocuteur sous couvert d’anonymat. Cette même source nous a fait savoir que la section des jeunes du bureau fédéral de l’UFDG à Labé serait par un opérateur économique très proche de Cellou Dalein Diallo.

Interrogé sur le sujet le premier responsable des jeunes de la fédération de l’UFDG de Labé, Younoussa Baldé a confié en ses termes : « Nous ne voulons pas polémiquer sur des divergences qui sont interne au parti. Nous nous sommes compris et nous sommes entrain de préparer la manifestation du Mercredi. Finalement c’est une marche pacifique que nous allons organiser »,  à précisé l’opposant.

Labé, Boubacar Timbo Diallo, correspondant régional

Laisser un commentaire