Labé : les résultats du BEPC au dessous de la moyenne

Sur 5589 en enseignement général et franco arabe ayant fait l’examen seulement 1049 candidats dont 470 filles ont réussi à avoir eu leur ticket pour l’accès au lycée pour un pourcentage de 18,77% dans la région administrative de Labé. Un taux de réussite au dessous de la moyenne nationale qui est de 35,59%.

Dans la région administrative de Labé les statistiques sont les suivantes : Koubia a eu zéro admis sur les 191 candidats ayant fait l’évaluation; Tougué pour sa part occupe la tête du peloton avec un taux de réussite de 52,06% ; Lélouma arrive en seconde position avec 22,30% ; Labé a enregistré 19,26% ; Mali se console avec 4,40% et Koubia au bat de l’échelon avec zéro admis.

«Pour le faible taux que nous avons eu 18,77% c’est nettement au dessous de la moyenne nationale qui est de 35,59%. Ça veut dire qu’au niveau de la Région, il y a beaucoup à faire », alerte l’inspecteur régional de l’éducation.

S’agissant de l’échec total dans la Préfecture de Koubia, Gbato Donzo rejette d’un révère de la main les allégations affirmant que le centre d’examen de Koubia a été éliminé lors de la correction des traités du BEPC. « Parlant de Koubia, les rumeurs qui circulent pour dire que le centre a été éliminé ce n’est pas vari. Aucun centre n’a été éliminé. On ne peut pas éliminer un centre à cause d’un candidat ou de deux candidats voir même dix candidats. Ce n’est parce que un téléphones ou deux téléphones ont été saisi dans une salle qu’on va éliminer tout le centre. Donc ce n’est pas vrai, le centre n’a pas été éliminé. Au moment de la centralisation après la correction, on s’était déjà rendu compte que les notes sont très faibles », éclaire l’inspecteur régional de l’éducation de Labé.

Le préfet de Koubia, Mamadou Saidou Bangaya Diallo promet de constituer un comité impliquant les acteurs de la vie locale pour déposer un recours de vérification des copies des candidats de Koubia au près de l’inspection régionale de l’éducation. Sur la question Gbato Donzo affirme que le recours est autorisé dans les examens. « Le recours est autorisé dans les examen. Par rapport à ça, nous nous sommes référés parce que ya une partie des copies qui doit être remonté pour contrôler le travail effectuer sur le terrain. Donc il faut que nous nous référions pour dire que nous allons être en retard dans la transmission de ces copies. Ça veut dire que selon ce que le niveau central va nous ordonner et on dira à Koubia ce qui va se faire. Mais l’information, le centre de Koubia n’a pas été éliminé. Ceux qui affirment cela peuvent venir voir les relevés même si les copies ne sont pas disponibles mais les relevés sont disponibles », conclu, Gbato Donzo.

Labé, Boubacar Timbo Diallo, Correspondant Régional

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :