Labé, le préfet donne le ton pour le dépistage volontaire au coronavirus

C’est ce lundi 27 juillet comme annoncé par les autorités sanitaires que le test volontaire à la COVID19 a officiellement commencé au centre de traitement épidémiologique de Labé. Étant le premier responsable de la préfecture, Safioulaye Bah a donc été le premier volontaire à faire son test.

Le centre de traitement épidémiologique est composé entre autre d’une salle de triage, d’une salle de suspects, d’une salle de contacts, d’une salle d’hospitalisation, d’une autre pour le prélèvement et d’un laboratoire.

« C’est une grande joie pour moi. Déjà c’est une activité qu’on attendait depuis très longtemps et que la population de Labé attendait. Parce que sans dépistage, sans information on ne peut pas prévenir. On a beaucoup sensibilisé mais au delà de cette sensibilisation normalement on doit pouvoir se faire dépister. Les gens de Labé ont presque laissé totalement les gestes barrières notamment le port de bavettes, le lavage régulier des mains; alors c’est l’occasion de voir est ce que les gens ne sont pas contaminés et c’est à cause de ça qu’aujourd’hui avec Mr le gouverneur nous sommes entrain d’inaugurer ce laboratoire. Et vous avez vu vous même que c’est Mr le préfet qui a été le premier à se faire tester. Les autres suivront », a déclaré le directeur régional de la santé de Labé.

Dr Mamadou Houdy Bah affirme que c’est un test de nécessité qui va se faire et non de masse. Avant d’encourager la population à venir se dépister pour que le coronavirus soit booster hors de la Région Administrative de Labé.
En outre selon le DRS de Labé, tout cas testé positif sera hospitalisé dans le centre. Il prévient que seuls les malades resteront dans l’enceinte.

A préciser que Labé dispose de 4 médecins formés pour traiter les malades et deux laborantins ont également bénéficié d’une formation pour le prélèvement.

Labé, Boubacar Timbo Diallo correspondant régional

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :