Labé/Dakar 1 : Un aliéné trouvé mort, ligoté devant une boutique vandalisée

Le drame s’est produit ce dimanche 9 mai 2021 aux environs de 05 heures dans la commune urbaine de Labé. Abdourahmane Diallo alias Bia a été trouvé  ligoté et mort devant une boutique vandalisée dans le quartier Daka 1, secteur 1. Selon nos informations, ce trentagénaire  qui souffrait d’une dépression mentale a été tué par des hommes qui ont dévalisé la boutique.

Interrogé par Kalenews, le chef de quartier de Daka1, explique: « C’est vers 5h 45 qu’un citoyen m’a informé des faits. Il m’a trouvé à la maison pour me dire qu’une boutique a été vandalisée a côté, qu’il a trouvé un corps attaché dans la cour. Directement je me suis rendu sur les lieux. A mon tour j’ai informé les deux chefs de secteur. Accompagnés de l’imam, ensemble nous avons trouvé que les faits sont réels. J’ai informé le commissariat central et il a dépêché une équipe, le procureur a été informé et il a donné l’ordre d’envoyer le corps à la morgue pour l’autopsie. En ce moment, on attend le résultat de l’autopsie », a fait savoir Elhadj Saifoulaye Diallo.  

Poursuivant, le chef de quartier a déploré les circonstances dans lesquelles  ce jeune a perdu la vie, avant de lancer un appel à l’endroit des citoyens de sa circonscription « c’est vraiment décevant, c’est un pauvre type, je ne vois aucune raison pour l’assassiner. C’est vraiment étonnant, je demande à mes citoyens de rester mobilisés et être prudents, c’est la saison pluvieuse qui s’approche avec l’obscurité il faut toujours être en compagnie de quelqu’un ». a-t-il lancé.

Au commissariat central de police en attente de récupérer le corps, l’oncle de la victime Mamadou cellou Diallo s’exprime  sous le choc « C’est effectif ! On m’a appelé depuis Conakry pour m’informer. Directement je me suis dirigé sur les lieux pour plus d’informations, maintenant nous sommes là pour réclamer le corps et rentrer avec à Tountouroun pour l’enterrement », dit-il avant d’ajouter :

« Nous demandons à la police de faire son travail pour trouver les assaillant et les traduire devant la justice ».

D’après les témoignages du voisinage, Abdourahmane Diallo souffrait d’une dépression mentale mais il n’avait pas de caractère violent.

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :