Labé : célébration de la nuit du destin dans la plus grande intimité

Contrairement aux années précédentes, les mosquées et foyers coraniques de la cité sainte de Labé n’ont pas retenti au rythme des cantiques religieuses, lecture du saint coran et prières en cette nuit de Laïlatoul Ghadri ou nuit du destin. Pour cause, la pendemie du COVID19. Une maladie qui n’épargne pas la Guinée.

Depuis plusieurs semaines les maisons de Dieu et les foyers coraniques sont fermés.

Dans une interview qu’il a accordé au correspondant régional de votre quotidien kalenews.org, l’inspecteur régional des affaires religieuses a tout de même demandé aux fidèles musulmans de consacrer un temps lors de cette nuit du destin à la lecture du saint coran, aux prières pour que le tout puissant répande sa grâce sur l’humanité et nous protège du coronavirus.

El Hadj Mamadou Badrou Bah a aussi invité les citoyens au respect des barrières sanitaires de prévention contre le COVID19.
Plusieurs fidèles musulmans demandent l’ouverture des mosquées, ce, malgré la présence de la pandémie dans le pays.

Labé Boubacar Timbo Diallo correspondant régional

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :