Kouroussa: Le torchon brûle entre agents recenseurs et leur coordinateur

Les opérations de révision des listes électorales n’ont pas démarré comme prévu ce jeudi à Kouroussa. Pour cause, une mésentente entre les superviseurs et leur coordinateur, un certain Monsieur Tounkara à cause des moyens de déplacement.

Selon nos informations, 600 superviseurs sont déployés sur l’ensemble du territoire national avec pour mission de faire la navette entre les CARLE placés dans les districts afin d’y prendre des informations sur des clés USB à remonter au niveau de la coordination préfectorale.

A Kouroussa, ils sont au total 14 superviseurs déployés pour ce travail. Et dans leur contrat, chacun devrait obtenir une moto TVS pour faciliter leurs déplacements. Nous apprenons que la CENI aurait tenu compte de cela dans son budget : 7 500 000 par moto. A leur fort étonnement, ces 14 superviseurs se sont vus proposer des motos Honda qui, selon nos informations, ne sont pas résistantes. Du coup, ces agents ont opposé leur refus de travailler.

De son côté, M.Tounkara, le coordonnateur, aurait payé un montant de 30 000 GNF à chaque opérateur de saisie dans le but d’accomplir les tâches des superviseurs. Ce qui a irrité ces agents qui se sont emparés des batteries des machines pour empêcher le démarre des travaux.

Aux dernières nouvelles, le maire s’est impliqué pour une médiation afin de trouver solution à ce différend sur le terrain.

LINCOLN, 624901737

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :