Kindia: un quart d’hectare de champ parti en fumée à Condoya

Un incendie a consumé un quart d’hectare de bananeraies et d’ananas à Condoya, dans la sous-préfecture de Samaya. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines mais des dégâts matériels considérables ont été enregistrés. Installés à Condoya depuis deux ans, les membres de la coopérative des jeunes planteurs d’ananas ont vu leur plantation réduite en cendre. Cet incendie s’est déclaré aux environs de 14h GMT.

Mamadou Alimou Barry membre de la coopérative des jeunes planteurs de Guinée explique dans quelle circonstance il a appris l’information « j’étais couché à la maison, à l’heure de la prière au moment où je me préparais c’est un chauffeur en partance pour Kindia qui m’a informé que le champ a pris feu. Je suis allé sur le lieu j’ai trouvé que les gens ont déjà commencé d’éteindre le feu mais ce n’était pas facile surtout c’était en plein 14h. On a perdu un quart d’hectare de 500 pieds de bananes plus deux lignes d’ananas. D’après le calcul, on a perdu plus de 10milions de Francs guinéens. Après l’acte, j’ai informé les autorités locales » narre-t-il.

Informé de la situation le chef de secteur Abou Camara Bandiaya s’est mis sur pied pour le coupable « Quand l’acte s’est passé on s’est rendu sur les lieux, nous avons constaté qu’il y a eu beaucoup de dégâts. Depuis ce jour, on a commencé de mener les démarches mais jusqu’à présent on n’a pas trouvé celui qui a fait ce crime. Mais nous continuons toujours à mener les enquêtes pour retrouver le coupable » Rassure-t-il.

Gérée par dame Mariam Diallo, cette coopérative a commencé ses activités à Forécariah, mais compte-tenu du problème d’eau qui se posait là-bas, ils ont décidé de quitter pour venir s’installer à Condoya .

Ces jeunes victimes ambitionnent d’aller loin, mais les moyens sont limités, ils se donnent les mains pour réaliser leur projet à travers les cotisations. Mamadou Alimou Barry lance un appel à l’autorité et aux personnes de bonne volonté pour la relance de leur plantation. Il faut signaler que ce problème d’incendie n’est pas à sa première, les autorités locales comptent prendre leurs dispositions.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :