Kindia: L’exploitation des enfants une réalité pendant ces grandes vacances

L’exploitation infantile prend une proportion inquiétante en cette période des grandes vacances. Les enfants travaillent dans des conditions difficiles et passent des heures à vendre à la criée dans les rues de Kindia.
Ils sont plusieurs à faire le petit métier pendant ces vacances à Kindia, pour aider leurs parents à nourrir la famille. Selon Mamadou Alpha Diallo, c’est par manque de moyens de ses parents qu’il exerce cette activité « je revends des sacs plastiques pour qu’à l’ouverture, je puisse acheter des fournitures scolaires et la tenue. Je donne un peu à ma mère aussi » explique-t-il.

Toutefois, ces enfants mènent des activités qui peuvent porter préjudice à leur santé physique et mentale. Ils ne pensent pas aux cours de vacances et ont déjà rangé leurs cahiers dans les placards. Ils sont animés d’avoir de l’argent durant cette période. Oumou Camara élève de la 6ème année, revends des sachets d’eau glacée « je veux aider ma maman à revendre de l’eau, chaque jour je sors à 8 heures et je rentre à 19 heures. Quand je gagne de l’argent je paye des habits et des chaussures » indique-t-elle.
Les enfants issus du milieu défavorable ne bénéficient d’aucune protection sociale. La direction préfectorale de l’action sociale de la promotion féminine et enfance tarde à réagir. Ces élèves ne peuvent pas suivre une scolarité normale à cause des contraintes.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :