Kindia/Autonomisation des femmes: le centre de formation Nafa de Sambaya a besoin d’un accompagnement

Le centre Nafa de Sambaya dans la commune urbaine de Kindia souffre d’un manque d’équipements. Les activités tournent au ralenti et les formatrices ont du mal à faire fonctionner correctement ce centre.

Aïssatou Sanoussy Diallo formatrice dudit centre relate les difficultés qu’elle rencontre « Nous sommes en manque d’équipements. Nous avons 3 filières ici : la couture, la teinture et la saponification. Mais par manque de moyens c’est la couture et le tricotage seulement qui fonctionnent correctement pour le moment. Cependant, nous sommes en manque de matériels pour le tricotage: le fil, crochet, aiguilles. Pour la couture on a besoin de machines, celles qui sont là ont duré et elles tombent souvent en panne. Pour la saponification, nous n’avons pas d’argent pour payer les produits qu’on doit utiliser, la teinture si on a le tissu nous pouvons faire le travail » explique-t-elle.

Crée en 2013, ce centre regroupe 50 jeunes filles. Il a pour but de former et d’encadrer cette couche sociale qui n’a pas eu la chance d’aller à l’école. Pour Kadiatou Diallo apprenante, ce centre est très bénéfique « je suis venue dans ce centre en 2018, il est très bénéfique pour moi car j’ai la maitrise de la couture et le tricotage. Partout où je suis maintenant je peux faire ce travail. Ce n’est pas facile mais avec le courage ça va. Dès fois nous avons des difficultés, les matériels qu’on utilise c’est nous les apprenantes qui payons, tandis que nos parents n’ont pas de moyens, je demande à l’Etat de nous venir en aide» lance-t-elle.

Les responsables de ce centre se sont fixés comme défi, de faire fonctionner ce lieu d’apprentissage. Pour que ce rêve soit une réalité, dame Aïssatou Sanoussy Diallo demande un soutien de la part de l’autorité locale et des bonnes volontés pour l’autonomisation des filles de la cité des agrumes.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :