Kérouané : Des jeunes envisagent de manifester leur ras-le-bol face à l’état des routes

Visiblement, la population de la préfecture de Kérouané, l’un des fiefs du parti au pouvoir, est très fâchée et remontée contre « Mansa », le président Alpha Condé, après avoir pris plusieurs promesses non  réalisées. Parmi tant d’autres promesses dont ils réclament la réalisation, des hommes, des femmes  et des jeunes  envisagent de sortir massivement à partir de ce jeudi  02 juillet 2020 pour manifester leur ras-le-bol face au mauvais état des routes qui relient la ville de Kérouané à d’autres localités.

Au-delà de l’indignation qui prévaut dans la ville historique face à ce calvaire,  les réseaux sociaux sont inondés par des cris de mécontentement et de réclamation  dont on peut lire des slogans entre autres : A bas le 3ème mandat ; A bas les fausses promesses ; Nous avons besoin des routes ; Bitumage obligatoire de nos routes etc…

Namory Touré, habitant de la préfecture de Kérouané est inconsolable sans le bitumage des routes : « On en a marre des fausses promesses. On a beaucoup souffert et on s’est beaucoup battu pour ce régime, mais jusqu’à présent on n’a pas de route. Le développement d’une localité est impossible sans les routes. Les autres dévient aujourd’hui la préfecture de Kérouané, parce que nos routes sont impraticables. On ne veut rien entendre sans les routes. C’est fini les fausses promesses », s’est-il lamenté.

Pour sa part, Abou Sangaré, chauffeur de camion, conditionne le 3ème mandat au bitumage des routes : « On ne veut pas de promesse maintenant, on veut du concret. Dites au président Alpha Condé que nous on n’acceptera pas son 3ème mandat si nos routes ne sont pas faites », a-t-il exigé.

A signaler que pendant chaque saison hivernale, le mauvais état des routes s’expose de ce côté et les manifestations se déclenchent. Et le président Alpha Condé en réponse ne manque pas de promesse pour soulager les manifestants.

Mouctar Kalil Camara       

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :