Kerouané: Des feux mystérieux ravagent des habitations dans le village de Baladou

Les populations de Baladou relevant de la sous-préfecture  de Soromayah sont dépassées par cette situation “surnaturelle” à leurs yeux. Il y a plus de deux semaines, des cases et des maisons prennent feu sans interruption. Désormais, les habitants  mettent en cause des diables qui habitent à côté  de la rivière située à l’extrémité du village.

Selon les témoignages recueillis sur les  lieux du sinistre, tout a commencé par l’exploitation d’une mine sacrée au bord de cette rivière.  

« C’est un homme en compagnie de ses amis qui est parti travailler dans une mine à côté de la rivière. Quand ils ont mis la machine sur la mine, un serpent tout blanc est apparu, ils ont eu peur et ont quitté. Ça c’était le premier jour.  Le lendemain encore, ils sont repartis et le même serpent est réapparu devant eux. Pour la 3ème fois quand le serpent est sorti, ils ont décidé de savoir où il se dirigeait. Le serpent est rentré dans un trou et ils ont fermé ce trou. Après un poisson rocambolesque est sorti; ils ont tué ce poisson et l’ont partagé à tous les habitants du village. Il n y a pas quelqu’un dans Baladou qui ne l’a pas goutté.  Et depuis ça, on assiste à la flamme au-dessus des toits   », a relaté une habitante du village.

A ce jour, dans le village de Baladou, plusieurs maisons sont parties en fumée et le feu continue de ravager. Angoissés par ce fait inédit, les habitants sont dans le sauve qui peut. Le village est complètement déserté  en attendant que des  solutions soient trouvées.

Qui est à l’origine du feu ?

« Le feu sort sur le toit. Il s’agit d’une diablesse qui possède des femmes. Et trois (3) femmes ont été possédées. Nous avons fait appel à un marabout qui a pris une des femmes victimes. Il a massé sa tête avant de lui demander  en disant : Hawa (le nom de la diablesse en cause, ndlr), pourquoi tu mets le feu au village ?  Elle a répondu que des gens du village ont détruit son habitation et tué 3 de ses enfants, c’est pourquoi elle incendie le village.

Le marabout lui a aussi  demandé si elle  est musulmane ?  Elle a dit qu’elle est musulmane. Il lui a dit de pardonner, qu’un musulman doit pardonner. Elle a dit qu’elle ne pardonne pas, qu’elle est âgée de plus de 2000 ans et qu’elle ne peut plus avoir d’enfant. Elle a rajouté aussi qu’on a mis un mauvais  sort là où  elle était installée avec ses enfants. Que ces enfants ont été tués et d’autres ont disparu, même si elle pardonne, elle ne peut plus y rester et elle ne reverra plus ses enfants », a raconté un chef  du village à Elhadj Sory Sano, préfet de Kérouané, qui s’est rendu sur les lieux du drame.

«  Quand la diablesse veut pardonner et qu’elle pense à ses enfants, elle dit qu’elle ne pardonne pas. Pour pardonner, elle a posé des conditions. Elle exige d’immoler un bœuf au bord de la rivière et la viande ne doit pas être transportée.  Jusque-là où je vous parle,  elle n’a pas accepté le pardon. Elle exige également de retirer les mauvais sorts installés là où elle habitait avec ses enfants », a rajouté cet homme dans sa narration.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, les habitants de Baladou sont à la recherche de l’homme qui a péché le poisson afin de retirer ce qu’il a enfoui dans les terres au bord de la rivière sacrée. Ce dernier a pris la fuite, peur d’être lynché par les sinistrés. Pendant ce temps, le feu continue de consumer des biens dans le  village sans arrêt.

Lire Audio en langue

Ibrahima Kalil Camara et Mansaré Naby Moussa  

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :