Kankan : Voici les chefs d’accusation retenus par le parquet contre Ismaël Nanfo Diaby

Après quelques jours en prison au commissariat central de la police de Kankan, le chroniqueur Ismaël Nanfo Diaby sera situé sur le sort qui l’attend à partir de Mardi 18 Mai. Devant un parterre de médias, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan a annoncé les charges retenues contre le prédicateur en Nko. Il est particulièrement accusé pour toubles à l’ordre public.

Le procureur Aly Touré a insinué que Nanfo doit être condamné à une peine allant d’un à trois ans car, il a rompu à la paix publique :

« Il est dit dans l’article 698 que tout ministre de culte, toute autorité religieuse qui dans son discours public appelle à la haine, appelle à rompre à la paix publique ou à un désordre total doit être poursuivi et condamné d’une peine allant de 1 an à trois ans. Et l’autre disposition dans les articles 991 qui est une disposition contraventionnelle mais qui vient se greffer évidemment à l’article 698 qui est délictuel dit que lorsqu’un acte réglementaire est pris à l’encontre d’un individu, lorsque vous bravez cet interdit, vous désobéissez à cet acte réglementaire c’est contraventionnel et c’est sur la base des dispositions de l’article 991 vous êtes poursuivables devant le tribunal. Donc les deux dispositions combinées, cummulées et qui font les deux préventions contre Ismaël Nanfo Diaby que nous lui avons notifié en présence de son avocat qu’il allait être en détention jusqu’au jour de son jugement. Aussi nous lui avons notifié qu’il sera jugé demain mardi 18 mai 2021», dit le procureur.

Ce Mardi 18 Mai, plusieurs personnes promettent de prendre part à ce procès public malgré les contraintes sanitaires. Les adeptes de Mr Nanfo promettent de battre le pavé pour que le procès juste et équitable.

Lamine Toutè Kaba
Correspondant kalenews dans la région
621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :