Kankan : Un jeune garçon poignardé au quartier Hèrèmakono 2

Dans la nuit du Vendredi 22 à Samedi 23 mai 2020, une bande de jeunes aurait poignardé un jeune garçon âgé de 17 à 18 ans qui était de passage et qui aurait rencontré cette bande en dispute après le vol d’une moto. Avant l’arrivée des forces de sécurité, les citoyens ont brûlé le contenu de la maison qui servait d’auberge à Hèrèmakono2 pour ces jeunes comme vous pouvez le constater sur les images.

Au micro de kalenews dans la région, Sory Kaba, vice-président du bureau des jeunes dudit quartier affirme que c’est dans les environs de 22h qu’il a été alerté par le directeur communal de la jeunesse sur un cas de poignard. Pour lui, ces présumés assassins appartiennent à un réseau de malfrats redoutables signalés déjà aux autorités : « C’est dans les environs de 22h40 que le DCJ Belmondo m’a appelé pour que je me rende au bord de la route dans un café qu’il y’a attroupement et que les gens sont en colère après le poignard d’un jeune. Aussitôt, je me suis rendu sur les lieux entre-temps, les citoyens s’étaient déjà dirigés dans une famille appelée famille Bamba et c’est là-bas qu’on m’a dit que le fils d’un voisin Sekou Diallo a été poignardé. Soudain, nous nous sommes rendus à l’hôpital. Dans les environs de 2h on s’est retourné puisque les médecins nous avaient dits qu’il s’en remettait un peu avant qu’on nous annonce le décès à 4h. C’est pourquoi ce matin, les jeunes ont se sont réunis pour se rendre dans les familles des assassins. Et Dieu merci, ces familles ont été responsables puisqu’elles nous ont délivré les auteurs qu’on a aussitôt remis à la sécurité. Là où je vous parle on a appréhendé 5 personnes. Et la traque continue pour retrouver les autres membres du groupe. Pour l’heure, nous partons pour les funérailles et après les autorités nous diront ce qu’il faut prendre comme dispositions. » dit-il.

Ces dernières semaines, la criminalité s’est accrue dans la commune urbaine avec des cas de cambriolages et d’assassinats dans des quartiers aussi populaires. Selon les responsables de ce quartier, ces jeunes sont des réseaux de malfrats de tout genre (vol, viol, assassinat, cambriolage, toxicomanie etc…).

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :